Catégorie

Archive pour la catégorie « It’s a wonderful world »

La vie devant soi ?

k17858841.jpg A la demande générale voici le premier article « hot » de l’année 2010.

A tous ceux et  celles qui, dans les prochains mois, vont franchir le pas en se mariant ou en se pacsant, nous dédions ce papier.

Vous avez pensé à tout, j’en suis sur….le traiteur, la cérémonie, l’orchestre ou le DJ, les alliances, les fleurs, la salle, le photographe – oui je suis passé par là !!! – la robe de mariée, les limousines, la liste des invités, la nuit et le voyage de noces, les cadeaux, etc, etc…

C’est à ce moment précis que vous avez intégré un mot incontournable à votre conversation : concession.

Le mariage c’est le miroir des vanités : les susceptibilités se froissent plus que les beaux habits. 

Pour gérer ce stress et éviter de frôler la « nervous breakdown » vos amis ou vos copines ont prévu de faire les choses en grand….enfin c’est ce qu’ils se disent au départ.

Il vont prendre en charge votre enterrement de vie de célibataire.

Là, vous vous dites : « au secours !!!!!!!!!!!! ». Vous les connaissez si bien que vous craignez le pire. k26308271.jpg

Rassurez-vous. Comme votre serviteur, ils ont cherché les bons plans sur Google. Ils ont été servi au delà de leurs espérances. Du plus cher au moins cher, du plus chic au plus vulgaire, du plus basique au plus branché, de Barcelone à Bruxelles : on trouve tout sur la toile.

Les sites  mariage.com , cordocou.com  ,  cortège.com et bien d’autres proposent des plans soirées les plus variés. Vous n’échapperez pas à la ribambelle de produits dérivés (Megafête) : écharpes,  t-shirts, strings, sex-toys, tétines, poupées gonflables et l’inévitable certificat de virginité à faire remplir par les forces de l’ordre.    

Difficile aussi de les éviter : les légions de chippendales et autres strip-teaseuses; il y a là un beau gâteau dont chacun veut une part. Ici sexe et mort, même fictive, font bon ménage. Même les clubs s’y sont mis. 

Certaines sociétés ont choisi de se démarquer, tout en demeurant dans la même gamme de produits : la soirée « coquine » entre copines, semble de plus en plus plébiscitée (Piment Rose). 

 On s’interroge aussi sur le net pour savoir ce qui se fait ailleurs.  Un survol des traditions du Canada à la Suisse en passant par l’Inde est proposé au lecteur; on notera par ailleurs que Wikipedia, ne consacre au phénomène que quelques lignes dans sa version française. Dans quelques cas on rappelle les origines anglo saxonnes de cet enterrement. 

Mais si l’on y regarde de plus près, notamment du côté des pays ayant connu la dictature k17941911.jpg(Espagne ou Argentine par exemple), l’expression « se lâcher » prend toute sa dimension.

Taper sur google ou un autre moteur : « despedidas de soltera » ou « mamadas en la despedida«  .  (Attention contenu réservé aux adultes). Ces demoiselles ou ces dames ne reculent devant aucune extrémité, même dans la langue de Cervantes.

Plus qu’un enterrement c’est une resurection !!



A star is born…

 cyb30371.jpg

 On aura tout vu sur la toile et même un poème à la « gloire » de Jean-Michel Cohen…

Jean Michel il a dit,  fais pas couler le sucre

Même l’orge à Gainsbarre, dans la bouche d’Annie ?

Il faudrait  donc créer la brigade des stupres

Et mettre d’un seul  jet,  un bemol aux envies ?

******

Jean-Michel il a dit, évite les corps gras

Et puis tant qu’on y est, touche pas à ta femme ? !

Mets de l’huile repond, le choeur, en plein orgasme

On se fait une bouffe et après on verra…

******   

Jean-Michel il a dit, ne touche pas au sel

Alors là, c’est facile, je ne me baigne plus

Je ne prendrai qu’un sceau, le rateau et la pelle

Pour regarder la plage, les strings et les seins nus.

****** 

Jean-Michel il a dit, que la pilllule Alli

C’était pas du pipo, ni même un placebo

Mais de là à crier,  ô Seigneur, j’ai maigri

Le tour que l’on nous joue , il le trouve un peu gros.

****** 

Jean-Michel il a dit, il faut manger  des fruits

Et aussi des légumes, et que ce soit bouilli 

Sinon c’est le cancer et d’autres maladies

Il ferait presque peur !! ah ! yala,  “cinq” sur lui !!  

******

Jean-Michel sur M6,  TF1 et Gulli

Ce n’est plus un docteur, c’est télé- calories

Et là bas sur  Facebook, cherche-t-il  des amis ?

Il finira pour sur,  Expert à Miami…  

******



Le Joli Mai de Mademoiselle Julie….

u238534321.jpg Star Trek, Melrose Place, Bewitched (« Ma Sorcière bien aimée » incarnée par la regrettée Elizabeth Montgomery) ou Colombo, ont en commun d’avoir affiché, au moins une fois, à leur générique, le nom de Julie Newmar.

Elle doit, pourtant, sa célébrité outre-atlantique, au personnage de Catwoman, qu’elle incarna pour la série TV Batman de Willian Dozier en 1966, avant de céder sa place à Eartha Kitt.

De son vrai Julia Chalane Newmeyer, elle poursuivit de brillantes études tout en pratiquant assidûment la danse (ses jambes seront assurées à la Lloyd pour un million de dollars). Elle débute au cinéma vers 17 ans et obtient ses premiers rôles importants dès 1952. 

Récemment elle apparaît tour à tour dans le clip de Georges Michael, Too Funky , aux côtés de Naomi Campbell, Linda Evangelista, Tyra Banks, Estelle, Christie Turlington, ou défile sur un podium pour Thierry Mugler comme l’explique son Site Officiel.

Plongée dans un Navarone à la sauce far West…

Bien que très peu médiatisé, Mackenna’s Gold est reconnu si l’on en croit wikipedia u128654651.jpget quelques autres sites, comme un des films qui aurait influencé Georges Lucas, dans la création et l’écriture d’Indiana Jones. Dans un article consacré à l’érotisme  dans le western, Le Bain de Lucrèce fait  allusion, en quelques lignes, à la vedette inattendue de cette superproduction de la Columbia.

« L’or de Mackenna (1969) produit dans l’esprit des Canons de Navarone, et avec la même équipe :

(Réalisation : J. Lee Thompson; Scénario : Carl Foreman, et Heck Allen; production Carl Foreman, Dimitri Tiomkin ; Musique : Quincy Jones )

Ce film affichait une pléiade de stars parmi lesquelles on retrouvait Omar Sharif & Gregory Peck mais aussi Anthony Quayle, Telly Savalas, Lee J. Cobb, Edward G. Robinson, Eli Wallach….Julie Newmar & Camilla Sparv ( vous pouvez également regarder les photos ) nous gratifiaient d’une scène aquatique qui fit l’objet d’un article dans le magazine Playboy de Mai 1968 .

NB : on la retrouve également dans les numéros de Playboy Décembre 1956, Mai 1957, Septembre, Décembre 1969, 100 Beautiful Women (Playboy Newsstand Special 1988),  Janvier 1999 ( Sex Stars of the Century), Sex Stars of the Century u104054551.jpg(Playboy Newsstand Special 1999)

« (Julie Newmar’s unclad aquatics in the epic oater “Mackenna’s Gold” make the wild west wilder yet. Photographed by Sterling Smith. ) »

Un autre regard sur Mackenna’s gold où l’auteur s’étonne que le studio aie gardé une scène superflue, où seules les fesses de Mrs Newmar sont épatantes.

« Interesting that the studio still kept a lengthy and practically superfluous scene where the characters frolic in a hidden oasis, showing off some of the stunning Julie Newmar’s assets in underwater photography. »

Dans les sixties et les seventies, « deux Julies » Andrews et Christie, tenaient le haut de l’affiche, ce blog aura peut-être permis à quelques uns d’en découvrir ou d’en redécouvrir une autre.



That’s entertainment ?

k12535601.jpg En découvrant le spectacle donné, il y a quelques semaines, par nos chers représentants, un show qui, je vous rassure, est ce qu’il y a de plus « soft », si on se réfère aux séances qui secouent les chambres de pays européens ou asiatiques, j’ai imaginé Monsieur le Président Bernard Accoyer se tournant vers les caméras pour prononcer les mots suivants :

« La pièce que nous avons eu le plaisir de jouer devant vous, « La chambre », est une production A.n.p.e. : Assemblée Nationale Producteur Exécutif. Les décors sont de Roger Hart et les costumes de Donald Cardwell.» (tant qu‘à faire).

En guise d’illustration deux extraits de « passe d’armes » entre hommes politiques français.

Les liens hypertextes sont livrés tel qu’on peut les lire sur Rue89 et LePost :

la Marseillaise dans l’hémicycle : où est le scandale ?

Altercation à l’Assemblée : comportement indigne de deux députés socialistes

Les débats de notre représentation nationale, ont, par moments, il est vrai, un côté « Au  Théâtre ce Soir »…tout étant formaté par les usages, on sait qu’il ne se passera jamais rien d’extraordinaire.

Pourtant « en 1967, après avoir traité le député UDR René Ribière d’abruti au cours k06188071.jpgd’une session de l’Assemblée Nationale, Gaston Deferre se voit assigné en duel par ce dernier, un combat plus ou moins légal, qui ne se voulait pas à mort, mais « au premier sang », c’est-à-dire à la première estafilade. »

Les images du dernier duel en noir et blanc sur Vidéo Spider TV…

On a tendance à oublier un peu vite que nos députés sont avant tout des femmes et des hommes….Il faudrait rediffuser cet image, hors de tout best of, où l’on voit, le 23 mars 1999, Philippe Douste-Blazy , tenter de ramener à la vie Michel Crepeau , député Maire de la Rochelle. (ce dernier décéda quelques jours plus tard)

Amené à siéger plus ou moins volontairement sur les bancs de l’hémicycle ou en coulisses, l’humour politique à son Prix décerné sous l’égide du Press Club de France. Parmi les meilleures phrases répertoriées par Wikipedia, en voici trois :

« Saint Louis rendait la justice sous un chêne. Pierre Arpaillange la rend comme un gland ( André Santini ). »

« Les coupures de presse sont celles qui cicatrisent le plus vite (Patrick Devedjian , citant Yvan Audouard) »

« ( Jean-François Copé ) disant au président Nicolas Sarkozy: «Tu as prévu de filer les clés de l’UMP à Xavier Bertrand; tu devrais en garder un double». 

k02688561.jpgLe député maire d’Issy les Moulineaux, André Santini, est passé maître dans l’art du trait d’esprit, c’est-ce qu’on appelle un bon client. Il fut également lauréat du Prix Iznogoud .

Institutions branchées : Le site de l’Assemblée Nationale et celui du Sénat et leurs chaînes TV respectives Lcp An d’une part, Public Sénat d’autre part.

Et chez nos voisins : vie politique et parlementaire sont-elles aussi marquées par une sérénité sans borne ?

Qui ne se souvient pas  de  l’entrée fracassante du Colonel Antonio Tejero , dans l’enceinte des Cortes, le parlement espagnol, le 23 février 1981 ? Une tentative de coup d’État fromentée par des nostalgiques du franquisme. Juan Carlos que l’on peut retrouver dans les archives de la tsr quelques années avant son couronnement, veillera à ce que la jeune démocratie espagnole ne soit pas étouffée par Le défilé des chars de Milan del Bosch dans les rues de Valencia.

Sa Majesté quelques années plus tard..

« Le ton est encore monté lorsque Chavez, à quelques minutes de la clôture du sommet, a attaqué les chefs d’entreprises espagnols puis de nouveau José Maria Aznar, en ces termes: «Un fasciste n’est pas humain, un serpent est plus humain qu’un fasciste.»  Source : liberationk00368121.jpg

Le roi Juan Carlos, blême, a tenté d’arrêter le président vénézuélien en lui lançant, visiblement furieux: «Pourquoi tu ne te tais pas ?» Après l’incident, Chavez a laissé entendre que le souverain d’Espagne avait perdu la face : «Celui qui a perdu la face, c’est celui qui n’a pas pu se contrôler, qui nous a dit de la boucler, comme si nous étions toujours des sujets comme au XVIIe ou au XVIIIe siècle», a-t-il dit à des journalistes.»

Hugo Chavez et Juan Carlos : Amor de mis amores ?

Italia ? comediante, tragediante !

 L’ombre d’ Aldo Moro   (mort le 9 mai 1978) plane toujours sur la scène politique italienne. Les articles de presse accreditent la théorie selon laquelle l’intransigeance de la classe politique italienne de l’époque aurait scellé le sort de l’homme d’état contre la volonté de sa famille.  

Plus souriant, en juillet 1987 le Cicciolina, ancienne gloire du « X », fait son entrée au Montecitorio, représentante du Parti Radical :

Paris Match : Llona Staller au Parlement Italien

Un article du Nouvel Obs  pour mieux souligner le culte du paradoxe dans ce pays très catholique :                                  
Un transgenre au Parlement italien

k10184121.jpg « Les machos de l’Hémicycle ne lui épargnent pas leurs sarcasmes. Mais elle poursuit avec flegme et élégance son combat pour les droits des homosexuels de son pays »

(Par Marcelle Padovani – semaine du 18 mai 2006 -)

Luxuria la scandaleuse

 

Du scandale à la baston il y a une marge mais les extraits cités ci-après démontrent que les convictions politiques poussées à l’extrème conduisent parfois à de curieux dérapages. 

 

Vers un top ten des meilleures bagarres ?

bagarre au parlement Bolivien publié le 24 août 2007 (sur Wat TV)

bagarre au parlement de Taiwan sur Teepik

bagarre au parlement Ukrainien publié le 13 novembre 2008 (sur lvdm.fr)

bagarre au parlement Sud Coréen le 3 janvier 2009    Sur Vidéo France 3

bagarre au parlement européen le 14 juin 1990 (Document Ina) 

 Une photo d’Istanbul…

Un direct du droit au parlement Turc.. (sur Algérie-dz.com) f00036011.jpg

Au Bénin aussi, mais sans les images… (sur le blog d’Illassa Benoit)

Au Bénin sur un autre site… (sur Linguatastic WordPress.com) 

Au Maroc encore et toujours pas de vidéo…    (Sur Tel Quel On Line)

Ce n’est plus de la politique c’est l’Actors Studio !

Le numéro de duettiste est réglé comme du papier à musique. Tous les registres sont utilisés : l’émotion, le cynisme, la solennité, l’étonnement.

Le président de la République et le député Européen semblent se donner la réplique.

Deux vidéos parmi tant d’autres, à savourer, sans modération.

Nicolas et Dany le 10 juillet 2008

Dany et Nicolas le 16 décembre 2008

Et tout le monde sera d’accord pour dire que la politique spectacle n’est qu’une invention des journalistes.



Home Sweet Home …(Sex Tape Mon Amour)

  k01640641.jpgVers la fin des années 60, un dimanche après-midi, je vis une belle américaine, pour reprendre le titre d’un film de Robert Dhéry, s’arrêter à la hauteur du 21 avenue de Lorraine à La Ciotat devant feu l’Hôtel de Provence.

Du véhicule sortit un homme, avec sur l’épaule , une guenon qui se prénommait Zaza. Il était descendu de son « nid d’aigle », une propriété nichée aux environs de  la Corniche des Crêtes. A ses côtés, une femme dont l’allure évoque aujourd‘hui encore dans ma mémoire, et je ne saurais dire pourquoi, Annie Girardot dans Un Homme qui me plaît ou Catherine Deneuve dans la Sirène du Mississipi. Ma mère parlait de dame de compagnie mais il se pouvait très bien que cela ne soit pas le cas.

Le passager dont le visage me paraissait familier, et qui pénétra peu après dans l’établissement, c’était Michel Simon .

Le site de l’association des amis de l’acteur le mentionne très clairement, c’était un collectionneur d’objets, de photos et de films érotiques.

A ce propos on pourra se reporter à l’Interview de Maître Emmanuel Pierrat où l’avocat évoque cet aspect, un temps méconnu, du comédien.

« Vous avez récupéré des pièces de la collection de Michel Simon…

- E.P. : J’ai un objet qui vient de chez Michel Simon que m’a offert un très célèbre f00058401.jpgcommissaire-priseur, très respectable : c’est un godemiché allemand en fonte qui, présenté d’un côté, ressemble à Saint Nicolas, une figure traditionnelle pour mettre sur la cheminée et, qui, quand on le tourne, représente un phallus. L’objet est à double sens »

On retrouve d’autres infos sur la collection Simon en parcourant leblogducorps .

« Alexandre Dupouy, propriétaire de la librairie érotique les Larmes d’Eros et collectionneur de photos pornographiques anciennes, vient de créer avec archives d’Éros une banque d’images à la crudité saisissante. »

« Alexandre s’inscrit dans les traces de glorieux prédécesseurs: il récupère ainsi des morceaux de la collection Michel Simon, obsédé sexuel notoire qui possédait plus de 100 000 curiosa et objets de collection… »

«Michel Simon tenait une partie de sa collection de Pierre Louÿs, lui aussi érotomane dont l’érudition et la connaissance de son sujet sont parvenues jusqu’à nous. Il y a comme de la filiation autour de ces images qui passent de main en main, à différentes époques. »

k03174551.jpgJ’ai quelquefois entendu dire que Simon possédait des clichés sensibles. Je ne fait pas référence, ici, aux rumeurs sur son appartenance aux services secrets soviétiques, mais à des bruits sur d’éventuels documents sur lesquels figuraient des personnes devenues célèbres.

Je n’ai pas pu vérifier cette info, mais on peut se demander si l’acteur serait devenu amateur de sex-tape s’il était encore parmi nous. Où l’était-il déjà ? Quelques proches connaissent certainement la réponse.

Mais il est admis que Michel Simon possédait quelques bobines de films à caractère pornographique, que lui-même tourna, pour son usage personnel.

On a coutume de dire que la sex – tape est aussi vieille que le cinéma et son histoire y est étroitement attachée, côté lumière (elle profite des avancées technologiques) et côté ombre (la pornographie devient de moins en moins confidentielle).  

 Arthur Knight et Hollis Alpert donnent des indications précieuses dans leur article écrit pour le magazine Playboy de novembre 1967 : «The History of Sex in Cinéma – The Stag Film »

« With the invention of still photography in 1839, the camera join brush, pen and pencil as a means of depicting erotica; the earliest examples of pornographic still photography are almost as old as the process itself. And he can be assumed that almost as soon as Thomas Alva Edison developed his motion picture camera in 1890, someone was using to make the first stag movie. »

Les Progrès techniques…k05397201.jpg

« With the end of world war two, good 16mm movie equipment became available at far more reasonable prices, initiating a home moving boom. Private individuals now wantto rent or purchase stag films for private viewing. When stag films began fending their way into private homes, something else happened as well : Women had access to them for the first time»

Quand Marcel Pagnol fait de drôles de découvertes

« Marcel Pagnol, the great french film director, is said to have discovered an employee processing a pornographic film in his Marseilles laboratory and, after rebuking him, having asked : «Don’t you have trouble making such films ? »« Oh, no monsieur » the man answered. « That’s never the trouble at all. The trouble is always the story, monsieur, the story »

Marilyn Monroe où les difficultés de l’identification …

On peut semer le doute dans les esprits avec des productions ayant l’apparence de documentaires et dans lesquels on trouve de petits courts métrages mettant en scène des acteurs à leurs débuts, qui vont connaître la gloire par la suite….mais s’agit-il des vrais ?

u150239231.jpgA propos de The Appleknockers and The Coke Bottle, où l’on croit reconnaître Marilyn, Alpert et Knight, écrivent en 1971 :  

« The History of the Blue Movie and Hollywood Blue were simply compilations of old stag reels. Hollywood Blue, produced by Bill Osco, attracted extra attention by encluding two shorts that seemed to mark the cinematic debuts of two young performers who later rose to stardom.

The truth will probably never be known for certain, since the film was obviously made about the the same time as the famous Marilyn Monroe calendar photo, many feel that the girl isn’t Marilyn at all, but a look-alike name Arline Hunter, who enjoyed brief popularity in girlie magazines of the early fifty as « The poor man’s Marilyn Monroe »  »

Hollywood Blue propose également un extrait de film montrant une Barbara Streisand entreprenante et inattendue…. on en parle ici et

Le Rapport Kinsey (du nom de son auteur) qui tenta de faire comprendre à l’Amérique puritaine des années cinquante, qu’une femme n’était pas seulement une mère de famille, place la société américaine face à elle-même. Elle a évolué entre 1945 et 1960, elle va se muter à la vitesse de la lumière entre 1960 et 2000.

Progressivement on va passer du 16mm au 8 et au super 8, avant d’en arriver à la caméra vidéo et au camescope numérique sans oublier le téléphone portable.  La sex-tape suit la technologie comme son ombre : ce qui était réalisable en studio le  devient en appartement.    u106143981.jpg

La presse U.S. rapporte que vers la fin des années 60, quelques couples mariés de Californie, qui avaient pris l’habitude de se livrer à des « expériences » visant à repousser les limites de la liberté sexuelle et de la sexualité de groupe (autrement dit une « partouze»), avaient vu leurs ébats photographiés par un nouvel arrivant. Ce qu’ils n’avaient pas prévu c’est que les photos feraient l’objet d’un commerce. Ils firent l’objet de poursuites, pour adultère (un comble pour des couples mariés, du moins dans le laps de temps où chacun récupérait sa moitié) et perversion sexuelle en raison d’une ….« oral-génital activity » : ils durent plaider coupable et perdirent leurs emplois.

Mais rien n’y fit…le mouvement prit même de l’ampleur, malgré ce que les journaux appelaient l’acharnement de la loi .

La sex-tape ne se rattache à aucune catégorie socio-professionnelle : chanteurs, acteurs, sportifs, hommes et femmes de média, top-models, vedettes d’un jour produits par la télé-réalité ou internet, se retrouvent devant l’objectif, se dévoilant sans filtre (à leur corps défendant ?) ; et « Voici » une tranche de vie, sortie de son contexte, exposée sur la place publique.

Une liste peu farouche, qui met l’eau à la bouche !     même Wikipédia n’a pas résisté à la tentation

Par ici messieurs, dames   un portail parmi tant d’autres….

u125314421.jpgQuant aux motifs qui font qu’une vidéo se retrouve livrée au public, ils sont des plus variés : appât du gain (dans le cas de Tonya Harding), vengeance, exhibitionnisme, stratégie de communication ou recherche d‘une éphémère notoriété.

La seule question qui va demeurer quelque soit l’époque  sera la suivante : qui est devant la caméra, le sosie ou la célébrité ?

L’auteur reconnaît quelques fois les faits…   

« Actress Sharon Tate and her husband, director Roman Polanski, made a sex tape  » C’était en 1969 : le réalisateur le confessera dans une autobiographie. Le site  New-York Post en fait état.

Dans le film  « Le Serpent » d’Henri Verneuil, un agent français craque en découvrant la projection d’un film montrant sa fille en mauvaise posture…Verneuil qui avait adapté librement en 1973, l’œuvre de Pierre Nord, s’était documenté sur les techniques des services d’espionnage…On retrouve la même démarche dans Les Patriotes d’Eric Rochant en 1994.

Si l’on en croit l’info relevée sur Doctissimo en date du 16 avril 2008, les cinéastes étaient dans le vrai : l’acquisition de la sex tape de Marilyn Monroe par un collectionneur américain ne serait que l’aboutissement d’une histoire abracadabrante, où se croisent les noms d’Edgard J Hoover, patron du FBI et des frères Kennedy : le premier vouant une haine sans borne aux derniers. u126983921.jpg

Tout aussi embarrassante, l’orgie nazie de Max Mosley , le patron de la fédération Internationale de l’Automobile, remuant les souvenirs nauséabonds liés au passé fasciste de son père Oswald, tourne également à l’affaire d’espionnage. 

On retiendra que l’homme amateur de rites douteux, a, on ne sait trop comment,  sauvé sa place : y aurait -il quelque chose de pourri au Royaume de sa Gracieuse Majesté et de la monoplace ?

Le blog   Le Bain de Lucrèce  a consacré un article à la sex-tape, texte que nous reproduisons partiellement avec leur aimable autorisation.

« Comment acquérir une notoriété internationale quand on est une chanteuse belge ou croate ? Même si on est prophète en son pays et que l’on possède plusieurs cordes à son arc ( musicien, comédien, etc..) le plan de carrière international reste une tâche souvent insurmontable, compte tenu du fait que l’on est pas tout seul sur la ligne de  départ. Pourtant aujourd’hui, avec Internet, il existe un « plan-com » peu coûteux et rentable pour peu que l’on soit jolie (critère très subjectif, je le reconnais), audacieuse et expérimentée dans l’art de jouer de la flûte..

Ce moyen c’est la Sex-Tape.

J’ai choisi de vous présenter tout d’abord la chanteuse belge Alana Dante .

Alana a commencé sa carrière professionnelle en 1997 avec une version « dance » de la chanson de Céline Dion « Think Twice », en 1998 ce fut « Take Me for a u165103151.jpgRide » et « The Life of the Party » en 1999. Mais son audience était nationale, d’autant qu’elle échoua aux portes de la finale des sélections pour le Concours de l’Eurovision.

C’est alors que sortit sur la toile la sex-tape que vous pouvez visionner aussi chez Robont . Et là c’est l’orgasme hypertexte…

Certains sites font payer les internautes pour obtenir le précieux sésame, d’autres l’offrent : je donne quelques pistes pour apprécier la plastique d’Alana sans toucher aux bourses.

 A noter que le site Robont a répertorié la plupart des « sex-tape » circulant sur le net.  

Il mentionne également la chanteuse croate Severina Vuckovic, chanteuse, actrice, animatrice TV, candidate croate au Concours Eurovision de la Chanson en 2006, qui se singularisa par la diffusion d’une sex-tape où vous pourrez constater qu’il n’y a pas que le champagne qui coule à flots. »

Je n’irai pas jusqu’à établir une comparaison entre la sex – tape et le journal intime mais les deux citations qui suivent pourraient alimenter quelques débats :

« En fait, un journal intime, c’est fait pour être lu : on le cache mal en espérant que quelqu’un le trouvera « 

« Ma fille pense que je suis curieuse. Enfin, du moins, c’est ce qu’elle dit dans son journal intime ! »

Il y surement une hormone du voyeurisme qui nous pousse à visionner la sex-tape comme on feuillette le journal intime d’un proche…(Où va-t-il chercher tout ça ?)

Nous sommes donc devenus, par la grâce d’internet, notamment, les heureuxu161046991.jpg  propriétaires d’une magnifique paire de jumelles, qui plus est, à vision nocturne, nous offrant de nous délecter du spectacle offert à leur insu par nos chers voisins…

C’est cela la sex – tape …Et il y a fort à parier que la plus scandaleuse est à venir…



Ma petite entreprise… les Préliminaires

Pierre Lazareff, Pierre Desgraupes, Pierre Dumayet et Igor Barrère vous présentent Cinq colonnes à la une,

Ce soir un reportage exceptionnel sur les sex-toys….

Est-ce par goût de la provocation, ou le fait de mon imagination, mais j’aurais aimé voir   la stupéfaction de la France des années soixante,

  • celle Du Général, et du très érudit Georges Pompidou ( il fut l’auteur de l’Anthologie de la poésie française, éd. Hachette, 1961), 2001914400011.jpg

  • la France de feu l’Ortf qui censura, le 13 décembre 1971, Maurice Clavel, ce dernier quittant le plateau de l’émission « A Armes Égales » après la diffusion de son film avec cette phrase : « Messieurs les censeurs bonsoir ! »,

  • en bref j’aurais voulu voir le choc des générations…Un remake de la Douce et Vieille France prise dans l’explosion de mai 68, le tout en prime – time.

http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=I00019053 

J’aurais souhaité être le témoin privilégié de ce face à face avec notre société des années 2000, et son corollaire la liberté sexuelle.

Les mots sont lachés : sexe et liberté….

Les uns vous citeront en exemple le combat mené par les associations, les avocats, les médecins, Simone Veil et Lucien Neuwirth et disserteront  sur cette liberté qui fut aussi gagnée sur les bancs de l’Assemblée.

D’autres vous parleront de misérabilisme et de criminalité, en expliquant que derrière l’expression « industrie du sexe » se cachent la prostitution, la pornographie, et toutes les dérives liées au sexe.

Le sujet ne sera donc abordé ni à la façon du « Droit de Savoir » ou de « Confessions Intimes» , ni à la manière de « Vie Privée, Vie Publique» , encore moins dans le style « Capital » ou « Zone Interdite »…

Je ne sais pas faire…

L’article de ce jour va parler d’amour, et du jeu de l’amour, (un petit coucou à Marivaux) à travers une société et sa fondatrice, qui ont donné du sexe une image romantique sans être coupée de la réalité.

px0880241.jpg Pour ceux qui l’auraient oublié : si l’on se retrouve à deux, d’un commun accord cela va de soi, sur un oreiller, ( et ailleurs…) à se conter fleurette, c’est peut être, d’abord, parce qu’on s’aime.

Certes ce n’est pas tous les jours la fête mais comme le disait Musset : le plaisir des disputes c’est de faire la paix !

L’amour se conjugue, se décline : il y a donc des imparfaits, des passés simples, des conditionnels, quelques impératifs, et surtout des futurs.

C’est le message de Nathalie Giraud, créatrice de Piment Rose…

Petite parenthèse historique : les sex toys et la lingerie au fil des siècles

La Lingerie :

Si vous avez un peu de chance vous tomberez, nez à nez avec ce superbe reportage de Playboy

« An Overview of Ladies’ Underwear » by William Iversen, models photographed by Frank Laffitte and Richard Fegley – Playboy Juillet 1972

Sinon, on peut se diriger vers d’autres portails : la lingerie fait recette sur la toile :

Deux extraits puisés chez Blue et Capstyl…

« Avec l’apparition dès nouvelles matières (nylon en 1936, Lycra en 1960…) et de technologies permettant les imprimés et fantaisies, les soutiens-gorge et la culotte deviennent des objets de séduction alliant confort et esthétisme. Le Strech, le satin, la soie, la résille, la mousseline… s’emparent du marché des sous-vêtements. De nouvelles formes également, les strings et tangas dans les années 90 qui se fondent sous les vêtements. La tendance est au couvert invisible »

http://www.blue.fr/femme/histoire-lingerie.html0493601.jpg

« Trois siècles plus tard, nouveau bouleversement: montrer la naissance des seins est chose permise, sinon souhaitée. Dans le duché de Bourgogne, les femmes arborent une ceinture sous la poitrine pour remonter le corsage. Même si certains prédicateurs et le clergé s’en offusquent, les seins sont dressés, mis en évidence. Immortalisée par Jean Fouquet, Agnès Sorel (favorite de Charles VII) lance même la mode du sein dévoilé. Un seul, suggestif. »

http://capstyl.chez.com/histling.htm

Les Sex Toys :

L’intégralité du texte qui suit se retrouve sur Press and Play

« On retrouve même des illustrations de godemichés dans le Kâma-Sûtra, preuve qu’il

n’existait pas autant de tabous en Orient et que la notion de plaisir avec un accessoire était pleinement assumée.

En Occident, ce n’est qu’à partir du XVIIème siècle que l’ on assiste à l’apparition des

marchands de godemichés confectionnant des modèles sur-mesure.

En 1869, Georges Taylor invente le premier vibrateur à vapeur. Très vilain, encombrant, il laissera vite sa place à un vibrateur mécanisé à manivelle, alors largement utilisé pour soigner l’hystérie féminine, grâce au massage clitoridien. Pour l’anecdote : on pouvait soigner 6 patientes en une heure ! En 1900, figurez vous qu’une collection de vibromasseurs électriques et à essence a été présentée, lors de l’ Exposition Universelle à Paris ! Et oui !

 Après 1900, on assiste en un siècle seulement, à une véritable révolution : le 0878261.jpgvibromasseur devient plus petit et portatif (1905), et est intégré dans des catalogues de vente par correspondance (1918). Le vibromasseur arrive peu à peu dans la publicité et les féministes revendiquent son utilisation dans les années 70… »

http://www.pressandplay.fr/presse/sextoys.pdf

Le blog Chocolat Cannelle présente quant à lui le livre et le DVD de Christian Marmonier Godes’story – L’histoire du sex toy

http://chocolatcannelle.canalblog.com/archives/2008/11/01/11188323.html

Nous reviendrons par la suite sur l’ouvrage co-écrit par Nathalie Giraud.

Fermons la parenthèse

 Je vous convie, tout d‘abord, à lire deux interviews accordés par l’ordonnatrice de nos plaisirs, pour mieux appréhender la genèse de Piment Rose : de Sex in the City à aujourd’hui.

Nous poursuivrons, ensuite, cette vue en rose, par le blog et le site de celle que la blogosphére appelle « La bonne fée ».

Nous terminerons, enfin, sur la toile, à la Poursuite du Diamant …Romancing the Pink Pepper.

Il y a quelques années, j’avais écouté avec assiduité l’intervention de notre Working Girl sur RMC. Brigitte Lahaie l’avait invitée dans son talk show.

http://www.rmc.fr/blogs/brigittelahaie.php

Après l’émission j’ai bondi sur le téléphone pour appeler le standard de Piment Rose. Le dialogue qui suit est absolument véridique :

Question : Quel sex-toy me conseillez-vous d’offrir à une femme qui n’en a jamais essayé.ispc0280411.jpg

Réponse : le premier sex-toy qu’un homme offre à sa femme, c’est une rose..

Depuis leur dossier de presse n’a cessé de s’épaissir : Le Midi-Libre, Elle, Radio France Bleu Azur, Sud Radio, RMC, M6 Zone Interdite….

Par l’étrange lucarne

«  L’idée de créer Piment Rose est vraiment née d’une rencontre entre amies autours de pop corn et de chocolat en regardant la série américaine Sex in the City ! en direct des USA en 2002. »

« le concept Piment Rose répond aussi à une véritable philosophie dont le partage d’information est clé. Je pense que son originalité vient de ce qu’il renvoie non seulement une belle image du couple mais qu’il favorise le dialogue.  »

Interview Nathalie Giraud par Frédéric Vignale Le 7 mars 2006

http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article1957

Préjugés et tabous

Nathalie explique dans un autre interview paru le 15 décembre 2008, sur Wikine:

« On ne trouvait rien en France, j’ai demandé qu’on me ramène des produits des Etats-Unis pour pimenter ma propre vie amoureuse. J’ai répondu à un désir personnel et à une attente des femmes.»

W : L’introduction des sex-toys en France, ça s’est passé comment ?

600195bl1.jpg « Je me suis beaucoup inspirée du modèle anglais. J’ai vécu 15 ans en Angleterre et ils avaient une approche beaucoup plus ouverte de la sexualité qu’en France. Les réunions sex-toys, c’était très courant. Les boutiques étaient ouvertes sur la rue, ça ne gênait plus personne, il y en avait même à l’aéroport.»

 « En France, il a fallu d’abord vaincre la gène et instaurer le dialogue. Avant 2005, les principales ventes que nous faisions, c’était de la lingerie : 80% de lingerie et 20% d’accessoires érotiques. Maintenant c’est le contraire, on vend 5% de lingerie et le reste c’est des sex-toys.»

http://www.wikine.fr/interview-de-nathalie-de-piment-rose_2445.html/2

Le Site  

Dans sa recherche de la bonne stratégie marketing, la société se devait avant tout de mettre en avant une conception de l’amour (spirituel), le concept Piment Rose, en étant la traduction (matériel) .

La réussite tient au refus du modèle classique que l’on connaît sur Internet, c’est-à-dire l’approche commerciale agressive avec une connotation érotique parfois douteuse, à la limite de la vulgarité.

Plus qu’un site marchand, l’espace se devait être convivial avec des infos, des services, une boutique où les mots clefs sont le jeu et la gourmandise. Bref il fallait qu’une femme ou un homme s’y sente bien au point d’y revenir souvent. Par ailleurs, il y a un effet de surprise, les brésiliens parlent de « jogo de cintura», qui agit de telle sorte qu’on ne sait jamais quel nouveau « lapin », quelle nouvelle rubrique, la Fée du Web va nous sortir de son chapeau.  L’objectif a été largement atteint.   http://www.pimentrose.biz/ 

Le Blog :

                                        « Tu verras mon stylo emplumé de soleil

Neiger sur le papier l’archange du réveil »

Claude Nougaro

Elle aime écrire et manie la plume avec dextérité. Ses coups d’cœur, ses coups d’balai,u200835201.jpg  ses thématiques, ses secrets d’alcôve, sont autant d’occasions de donner libre cours à son imagination, de distiller dans ses billets quelques gouttes d’un esprit féminin aiguisé, saupoudré d’une passion culturelle pluridisciplinaire…et comme le dit Cyrano : à la fin de l’envoi , elle touche.   

http://nathalie.pimentrose.net/

« Le livre s’intitule Plaisir, il est signé Hilda Hutcherson et Nathalie Giraud : son originalité ? Il est « livré » avec un sex toy ! Il ne parle pas d’orgasme à tout prix ni de culte de la performance, mais donne des conseils intelligents et avisés pour répondre à toutes les questions pertinentes et impertinentes que vous vous posez sur votre sexualité.

Le Dr Hilda Hutcherson est gynécologue et enseigne l’obstétrique et la gynécologie à l’Université de Columbia. Elle signe également la rubrique « Sexe » du magazine Glamour et est auteur de nombreux best-sellers aux Etats-Unis. »

http://www.mylittlebuzz.com/?post/Le-livre-Plaisir-vendu-avec-un-sex-toy-721

Bruits et Chuchottements

Apparemment cette variété de solanacée a séduit le web…

http://forum.doctissimo.fr/doctissimo/fantasmes/piment-rose-sujet_152918_1.htm

http://www.elle.fr/elle/site/wikio/novembre-2008/love-sexe/4-piment-rose

http://www.psychologies.com/liens-utiles.cfm/lien/677/Piment-rose.htm

http://www.impudique.net/2008/02/le-1er-et-le-2-mars-piment-rose-fait-chauffer-le-moteur/

42165456151.jpg Dans une deuxième partie nous  aborderons les projets de Nathalie, ceux de Piment Rose,  l’aspect économique sera aussi évoqué : le développement des differents types de  vente, la création, la distribution …et l’ultime question : la Toy’s Story est-elle aussi victime de la crise ?



Feuille de Match

Hier soir j’ai reçu un drôle de mail : j’étais convié à une conférence de presse du ministre558432011.jpg de l’Education Nationale, pour une communication de la plus haute importance.

Prière de ne pas oublier sa carte de presse, car les places étaient chères.

Ce qui me surprit d’entrée c’est que l’évènement avait lieu avenue d’Iena, dans les locaux de la 3F (Fédération Française de Football)…Sans doute un partenariat de plus  me suis-je dis.

Dans la salle de presse il y a avait trois chaises sur une estrade, une table avec des micros, et en arrière plan, un panneau où l’on pouvait lire des noms comme Hachette, TF1, Gallimard ou Samsung.

Le ministre fit son entrée, suivi comme son ombre par la réalisatrice Josée Dayan ( mais que venait-elle faire dans cette galère ?), et Monsieur Corti, l’instit de ma fille;  il prit immédiatement la parole :

« Madame, Monsieur, nous allons vous donner la composition de l’équipe sélectionnée pour les programmes 2009-2010, je laisse la parole à Monsieur Corti »

- Bonjour….voici la liste des 22 qui ont été retenus, vous pourrez poser vos questions après…

2003624840011.jpgGardiens : Louis IX dit Saint-Louis, Louis XV, Louis Philippe

Défenseurs: Pépin le Bref, Philippe II Auguste, Louis XI, Louis XIII, Louis XVIII,

Mac Mahon

Milieux: Charlemagne, Jean le Bon, Henri III, Louis XIV, Napoléon III, Adolphe Thiers

Attaquants : Clovis, Philippe IV le Bel, François 1er, Louis XVI , Napoléon 1er,

Charles X , Sadi Carnot

  »Comme vous pouvez le constater il n’y pas de gros changements à part le retour de  

Louis XVI tenu éloigné des terrains pour une mauvaise blessure à la tête.

Napoléon 1er  qui joue  en Angleterre au Saint – Hélène FC, s’est montré convaincant,

même s’il n’est pas au top de sa forme, il nous sera très utile…

Une question ?  Oui Monsieur Saccomano ?

- Louis XVIII , il a joué outre-rhin,  c’est votre nouveau Ribery ?  

- La question n’est pas de savoir qui est le nouveau Zidane, ou le nouveau Pelé…Mon deu04711.jpgrôle de sélectionneur  est de trouver ce que chacun peut apporter au collectif …L’expérience de Louis XVIII pourra être un plus, une restauration en quelque sorte…

Un autre question … Pierre Louis Basse, je vous écoute 

- François Ier, est lié par son contrat en Espagne, pensez vous qu’il pourra jouer ?

- Je sais qu’il a mal vécu son transfert de Lombardie vers Madrid, mais je compte sur le président Carlo Quint pour le libérer à temps.

- Les Danton, Desmoulins, Robespierre, Saint-Just, Mirabeau…quand les verra-t-on en équipe première ?

-Pour l’instant ils jouent chez les Espoirs, cher Jean-Michel Larqué, ils auront le  temps qu’il faut pour faire la révolution…

- Et Madame Dayan ? Va-t-elle nous faire un remake du film de Meunier  » Les Yeux dans les Bleus »?

- Une adaptation télévisée, n’est pas exclue…

- Henri IV, comment pouvez-vous vous priver d’Henri IV ? 

- Henri IV….vous savez ce qu’il a déclaré ? « Paris vaut bien une messe » ! Eh bien Monsieur ce n’est pas ma conception de la vie…

- Mais vous ne pouvez tout de même pas balayer d’un revers de manche, la Saint Barthélémy, Sully, la Poule au Pot, et Ravaillac… 

cwe42931.jpg- Enfin Pierrot, vous permettez que je vous appelle Pierrot, Monsieur Ménès ?

- Je vous en prie…

- Est ce à vous que je dois rappeler à quel niveau sont les autres équipes ?

Niveau, Niveau, Niveau, Niveau, Niveau….

- Papa, Papa !!! c’est sept heures…tu t’es rendormi…réveille-toi

- Sept heures …Ok je me lève…on va déjeuner ensemble

 - Dis moi ma puce, je sais que c’est le matin mais j’ai besoin de te poser une question

- Vas y …dis toujours

- Tu sais qui est Henri IV bien sur ?!

- Un lycée qui porte le nom d’un people.

- Oui, si on veut…mais à part ça

- Non je vois pas….Si il fallait que je retienne le nom de tous les types qui sont sur Internet, je perdrais mon temps !!!

- Ton temps ? Perdre  ton temps ? Mais, toi élève de Cm2, tu ne peux tout de même pas balayer d’un revers de manche, la Saint Barthélémy, Sully, la Poule au Pot, etis7879611.jpg Ravaillac… 

- Je comprends rien à ce que tu racontes….prends pas trop de café !!

- Tu as raison ….I have a bad dream tonight…

                               *************************************

Que du Bonheur ?

Chaque Président, chaque Ministre apporte sa réforme au moulin de l’éducation nationale. Notre société est ainsi faite. C’est pour le bien de nos enfants, c’est du moins ce qu’on a dit à mes grands-parents, à mes parents et aujourd’hui à votre serviteur.

Bien souvent le message passe si mal qu’on se retrouve dans de drôles de grèves, qui sont faites au nom de la réussite de nos enfants et des acquis sociaux, et quelques fois, mis à part certains juristes (sans oublier les politiques et les journalistes), sans aucune lecture approfondie du projet de loi, du décret, ou de la circulaire. 

 Le jeu de la démocratie et le respect des droits reconnus pas la constitution, nécessitent un dialogue permanent et constructif. 

Certaines voix se font entendre pour expliquer que la tâche est immense mais qu’il faut affronter le problème en face : le niveau des élèves, s’il est plus performant dans certaines disciplines (traduction : les enfants maîtrisent bien les nouvelles technologies) , laisse à désirer dans des classiques comme le français par exemple.

Mais prenons garde à ne pas faire endosser tous les maux de l’école par les enseignants et le personnel d’encadrement, qui donnent en temps et en passion  : si il y a un malaise peut-être en suis-je un des premiers responsables, moi le père, moi le citoyen… 

Alors à quand un carton rouge collectif ?

000802c8040018clhs1.jpgA découvrir le texte : « l’école face à la diversité culturelle » par Geneviève Zoia Maître de Conférences en Ethnologie – Université Montpellier 2 

 

http://www.culture.gouv.fr/culture/editions/documents/cr114-115_p66-67.pdf

                                     ******************************

Epilogue de très mauvaise foi…

A midi j’ai rencontré Mr Corti, professeur des écoles : il m’a confirmé, sans pour autant  généraliser, ce que je n’osais pas dire. La plupart des enfants devront faire beaucoup  d’efforts s’ils veulent « suivre » au collège et au lycée..

Ah cher Monsieur Corti…Elle est loin de nous l’époque où nous nous exercions à ne pas faire trop de fautes sur la Dictée de Mérimée

- De qui ?  Je connais celle de Pivot …mais l’autre

- L’autre comme vous dites l’a écrite pour l’Empereur Napoléon III : il s’appelait Prosper Mérimée

Voici donc le texte de la dictée :

  »Pour parler sans ambiguïté, ce dîner à Sainte-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veau et les cuissots de chevreuil prodigués par l’amphitryon, fut un vrai guêpier.

Quelles que soient et quelqu’exiguës qu’aient pu paraître, à côté de la somme due, les arrhes qu’étaient censés avoir données la douairière et le marguillier, il était infâme d’en vouloir pour cela à ces fusiliers jumeaux et mal bâtis et de leur infliger une raclée alors04020119414976as1.jpg qu’ils ne songeaient qu’à prendre des rafraîchissements avec leurs coreligionnaires.

Quoi qu’il en soit, c’est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s’est laissé entraîner à prendre un râteau et qu’elle s’est crue obligée de frapper l’exigeant marguillier sur son omoplate vieillie. Deux alvéoles furent brisés, une dysenterie se déclara, suivie d’une phtisie.

- Par saint Martin, quelle hémorragie, s’écria ce bélître ! À cet événement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuivit dans l’église tout entière. »

http://www.merimee.culture.fr/fr/html/ress/ress_6_1.html