Catégorie

Archive pour la catégorie « Breaking the news »

The Box

bxp1426071.jpg Or donc, Saint Exupéry excédé par cet enfant tyrannique ( selon le concept utilisé par certains pédo-psychiatres), qu’on appelait le  Petit Prince, se mit à imiter Roger Hanin dans le Grand  Pardon et lui dit : » Écoute, mon fils, tu me fatigues ! ton mouton il est dans la boîte et si tu continues, ça ne s’appellera plus un mouton mais des merguez  » et il ajouta en montrant les cinq doigts de la main « Ayn Shaytan ».

Mine de rien, là, en plein désert, il venait de redécouvrir le packaging…  

Imaginez la tête du Petit Prince si le designer de la boîte se nommait Raymond Loewy .

Celui là même, qui fut le père spirituel de dessins révolutionnaires (paternité qui lui fut par ailleurs contestée dans un cas ou deux) : voitures, trains, avions, bouteilles de soda et paquets de cigarettes ont pris de nouvelles formes grâce à ce français hors du commun.

Tout (ou presque) est-il dans l’emballage ? Certes non,  mais tout de même. 

 Vous souhaitez renouer avec une liberté extra-conjugale ? C’est une supposition bien sur. 

On vous propose d’un côté, une relation dans une camionnette pré stationnée sur le 1574r286291.jpg bas côté d’une nationale, avec une jeune femme, qui très souvent ne s’exprime que dans la langue de Cervantes ou de Tolstoi, dans des conditions d’hygiène douteuses et de l’autre, dans un immeuble cossu, une dame très digne, croisement de Nadine de Rotschild et Barbara Cartland, vous présente, autour de quelque chocolats et d’un doigt de Porto (rien qu’un doigt) 3 ou 4  »Belles de Jour », des occasionnelles évidemment, moyennant finance ça va de soi.

 Je ne crois pas trop m’avancer en disant que la deuxième proposition sera la plus étudiée…..

 Oops ! Suis-je bête !!  D’une part, vous, vous n’avez pas besoin de payer, pour emballer, et d’autre part, on a fermé les maisons en 1946, n’est ce pas ?    

Et maintenant, une situation inverse. Vous sollicitez un prêt de votre banque,  votre conseiller vous chante Louxor J’adore de Philippe Katerine , et une fois dehors vous êtes gaie comme un pinson parce que vous venez de découvrir les vertus érotiques du crédit.

En fait vous venez de vous faire ( je dis pas le mot) par votre banque et vous avez reçu de l’argent en échange ? Ça ne vous rappelle pas quelque chose ?    

u108120131.jpgMais où veut-il  en venir ?

L’emballage, c’est bien, mais il ya bien un moment où il faut enlever le papier.

 On découvre ainsi le vrai visage Mrs Doubtfire, on arrête de considérer Obama comme le Messie (même si l’on souhaite qu’il soit un grand Président), comme on cria jadis « Mitterand du soleil », et la liste est longue des armes de destruction massive à  la Guerre des Mondes, mise en ondes par Orson Wells en 1938, sans omettre les multiples vidéos qui fourmillent sur You Tube pour avancer une théorie sur le 11 septembre.  

Vous remarquerez, au passage, que je ne fais aucune allusion à la situation actuelle politique, économique, et sociale,  de la France.

De toute façon La Bruyère (qui avait des Caractères ) l’avait écrit : « Tout est dit et l’on vient trop tard depuis plus de sept mille ans qu’il y a des hommes et qui pensent. » Traduction : d’autres le faisant mieux que moi et de plus étant rétribués pour cette dure besogne, mon modeste avis n’apporterait rien au débat.

Revenons à notre mouton ou plutôt à ce qu’il y a « in the box ».u147967601.jpg

Ma moitié, par exemple, craque pour  Hugh Laurie alias Docteur House : c’est bien  ficellé et on en arrive à se demander s’il n’est pas vraiment toubib comme Michel Cymes . (la parodie est cachée derrière le lien)

Voilà pourquoi aujourd’hui il faut être vigilant : ce qui est écrit sur l’emballage ne correspond pas forcement  à ce qu’il y a dans la boîte. Apprenons chaque jour à nous forger  notre opinion. 

Et cela dans tous les domaines que ce soit en informatique ou en médecine : il y a des Chevaux de Troie, partout.

Cet article ne délivre pas de Tamiflu.

 



Sites classés

Lorsque vous découvrirez les premières lignes de cet article, il vous sera sans doute gwz100591.jpgdifficile de  faire un lien avec le choix du titre : « Sites Classés ». Pourtant, une référence au passé m’est apparue indispensable pour parler d’un évènement actuel et par extension de quelques médias très actifs sur la toile.

Voici donc la genèse de ce papier.

En 1975, l’assistant chargé des travaux dirigés de droit constitutionnel à la Faculté de Droit d’Aix en Provence me confia la tâche de préparer un exposé sur le scandale du

Watergate.

Peu à l’aise en expression orale, un comble pour un prétendant à la toge noire, je perdis rapidement pied, devant ce qui aurait pu devenir un beau sujet de thèse.

L’affaire

 Deux journalistes du  Washington Post, Bob Woodward et Carl Bernstein enquêtent sur la pose de micros dans les locaux du Parti démocrate dans l’immeuble du Watergate à Washington en 1972. Or cette année est marquée par l’élection présidentielle au U.S.A, Nixon briguant un deuxième mandat. Cette affaire baigne dans une atmosphère étrange, où se côtoient Agences de Renseignements, et réseaux de financement occultes. Nos deux journalistes d’investigation, seront guidés par un informateur, Mark Felt, qui prend à l’époque le pseudonyme de Gorge Profonde, clin d’œil au film porno de Gérard Damiano (son identité ne sera révélée que bien plus tard).

 

02032713980002dshs1.jpgLe Canard au Saint Honoré …

Il faut savoir que quelques mois plus tard une affaire de « plombiers » secoue la classe politique française. Souvenez-vous :

« Car tout commence le 3 décembre 1973.

Vers 22 h 15, André Escaro, dessinateur et administrateur du « Canard enchaîné », (journal satirique bien connu et paraissant le mercredi) revient à pied du cinéma. Sa voiture est garée non loin du 173 rue Saint-Honoré, à Paris, où l’hebdomadaire satirique va bientôt s’établir. C’est un pur hasard. …. Il gravit alors les escaliers jusqu’autroisième étage et sonne. Et là, un inconnu lui ouvre ! Escaro lui demande qui il est et l’inconnu répond qu’il est… plombier ! » Lire la suite sur la plume et le rouleau

A Titre anecdotique

A cet époque le sketch « Le Plombier » du fantaisiste Fernand Raynaud, décédé le 23 septembre 1973, est encore régulièrement diffusé en France tant à la radio qu’à la télévision.

Aussi dans un élan d’audace, essayant de sauver ce qui pouvait encore l’être, en un mot,  les apparences, j’entamais mon propos par cette phrase :

«  En Amérique, comme en France, on ne plaisante plus avec les histoires de plombier »

Ce fut un moment de grande solitude, qui fut rattrapé par Mr Orsoni, l’assistant en pgi04181.jpgpersonne, et vraisemblablement le seul à avoir compris mon allusion à l’affaire du Canard et au décès de l‘artiste comique… »

 Il faut dire qu’à cette époque, toute référence à une culture audio-visuelle jugée trop populaire (publicité, théâtre de boulevard, émissions TV, feuilletons, cinéma où figuraient à l’affiche les Louis de Funes, Michel Galabru ou Michel Serrault, variétés françaises [Mike Brandt, Claude François], etc …) était très mal accueillie par une certaine frange des milieux scolaires et universitaires (étudiants ou enseignants).

La conclusion de l‘exposé, ou du moins ce qu‘il en restait, telle une figure quasi imposée, renvoyait à l’ouvrage d’Alexis de Tocqueville : De la Démocratie en Amérique ( Sur Audiolivre…. ) Après m’avoir demandé d’où provenaient mes sources ( et ici je dois reconnaître que le mot presse est fabuleux : vous pensez au numéro 4 du magazine Absolu et ils comprennent Le Monde Diplomatique ) on se quitta en prophétisant que ce type d’affaires, à savoir des écoutes téléphoniques qui impliqueraient la plus haute autorité de l’état était peu probable en France….Nous ne possédions pas la licence poétique des quatrains de Nostradamus, mais pour ce qui est du pourcentage d’erreur on le battait à plate couture !

Fin de l’Anecdote

Les Écoutes de l’Élysée…

En 1982, au cours de son premier septennat, François Mitterrand crée la cellule anti-terroriste de l’Elysée, dirigée par Christian Prouteau. L’affaire « sortie » par

Le Canard Enchaîné , met en lumière une fréquence non négligeable d’écoutes u120665781.jpgtéléphoniques, dont certaines sont contestables.. On cite notamment le journaliste du Monde, Edwy Plenel, Jean-Edern Hallier, les avocats Jacques Vergès, et Francis Szpiner et le compagnon de la comédienne Carole Bouquet. Il y a aura par la suite un procès et un jugement le 9 novembre 2005.

 Aujourd’hui en France…

Il y a quelques jours on pouvait lire dans la presse, un texte similaire à celui reproduit ci-après.

« Après la diffusion sur le Net des propos tenus hors antenne par Nicolas Sarkozy, trois journalistes se sont rendus à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) à Paris pour y être entendus, mercredi. Augustin Scalbert du site Rue89, Joseph Tual et Karine Azzopardi de France 3, sont arrivés vers 9h10 devant le siège de la BRDP, accompagnés par une cinquantaine de journalistes venus manifester leur solidarité. Le 8 juillet dernier, France 3 avait déposé plainte pour «vol, recel et contrefaçon» de cette vidéo off. On y voyait le président de la République irrité parce qu’un technicien de France 3 ne lui avait pas retourné son bonjour avant l’interview. Il avait également demandé au journaliste de France 3 Gérard Leclerc, combien de temps il était resté «au placard». Cette vidéo, diffusée sur Rue89, avait été reprise partout en ligne.  »
Source : 20minutes.fr

L’Incident France 3, n’a fait que renforcé mon souhait de diriger les projecteurs de mon modeste blog, sur des portails qui méritent toute notre attention.

Voici donc une liste de sites que l’on pourra décrire soit comme des grains de sable is2030151.jpgdans un engrenage bien huilé, ou comme des exemples de ce que doit être le journalisme : témoin et investigateur.. c’est selon.

 Et me faisant l’avocat du diable, je pose également la question, (je n’y répondrai pas !) sur les limites que s‘impose cette nouvelle presse : la déontologie, le respect du droit des personnes ; ces principes sont-ils bafoués ou peut-on dire que le ballon n‘a pas franchi a ligne blanche ?

(ouf ! Je vais prendre du paracétamol….)

Mais on peut affirmer sans crainte qu’ils sont devenus incontournables dans le paysage médiatique. Leurs scoops, leurs analyses, leurs éditorialistes qui interviennent fréquemment sur les radios et les télés, sont autant de preuves qu’on ne peut plus éviter la case « Internet » dans le Monopoly de l’info.

Découvrez Mediapart, Bakhich, Rue89, Agoravox, LePost, Fluctuat, Les Dessous du Sport.

Rue89 était présenté en 2007 par le texte suivant :

« Ce projet est d’abord né du désir d’un petit groupe de journalistes professionnels de participer à la rénovation, à la redéfinition de leur métier. Et cette évolution passe par de nouveaux rapports entre journalistes et non-journalistes. Désormais, les journalistes n’ont plus le monopole de la parole, et c’est très bien ainsi.
Notre ambition est d’ouvrir les portes et les fenêtres de ce nouveau média, et d’y faire entrer l’air frais de la société : experts, témoins, passionnés, seront appelés à participer à la production de l’information, à son décryptage et à en débattre, en interaction avec k02509721.jpgl’équipe des journalistes de Rue89. Ils feront de ce site un lieu d’information et
d’échange vivant et ouvert, respectant des règles déontologiques et éthiques qui, sur Internet comme dans les autres médias, restent essentielles.
A une époque où l’information est omniprésente, disponible gratuitement par
  d’innombrables canaux, le défi est de trier, de hiérarchiser, d’aller au-delà des faits et de l’air du temps. C’est l’aventure à laquelle nous vous convions à partir de ce 6 mai. Rue89 sera ce que vous en ferez, ce que nous en ferons ensemble. »

Les membres fondateurs furent …

Pierre Haski, président de la société Rue89 et directeur de la publication

Laurent Mauriac, directeur général

Pascal Riché, rédacteur en chef

Arnaud Aubron, webmaster/éditeur

Michel Lévy-Provençal

Ce site annonça l’abstention de Cécilia Sarkozy lors du vote de l’élection présidentielle de mai 2007.

Ce qu’on y apprend… 

L’affaire Kerviel vue par Rue89 :

« On aura tout dit sur l’affaire Kerviel. Le portrait d’un jeune homme renfermé mais k017359911.jpgprésenté comme un génial bidouilleur, les failles supposées du contrôle interne de Delta One, l’équipe de choc des traders de la banque, la morgue du vilain banquier Daniel Bouton, l’ex-président de la Société générale… Une série de clichés auxquels beaucoup ont voulu croire. La réalité semble plus prosaïque. » ( la suite… )

Mediapart est « un journal d’information numérique, indépendant et participatif. Il est né de la volonté de quatre journalistes, François Bonnet, Gérard Desportes, Laurent Mauduit et Edwy Plenel. La déclaration d’intention est mise en ligne, le 2 décembre 2007. »  La description du journal est faite de façon très complète par Wikipedia , inutile donc de reprendre le contenu de l’Encyclopédie Libre..

Toutefois il faut signaler que si l’accès à la page d’accueil est gratuit le contenu n’est disponible que sur abonnement…

Un exemple entre autres :

« Stock-options, parachutes dorés… Etat-hypocrite ou Etat-complice?

04 Avril 2009 Par Laurent Mauduit et Martine Orange

L’Élysée ne cesse d’exhorter les patrons à devenir exemplaires en matière de rémunérations. Mais quand l’État est actionnaire, incite-t-il vraiment à la modération qu’il prône aujourd’hui? Pas vraiment. Et même tout au contraire. De GDF Suez à Safran en passant par Renault, ses administrateurs apparaissent bien compréhensifs à l’égard des pratiques de rémunérations directement inspirées du privé. Revue de détail des largesses sur lesquelles l’État a accepté de fermer les yeux. Ici, il pleut des stock-options par millions d’euros, là, en pleine crise sociale, un colossal parachute doré est b140551.jpgdiscrètement voté: Mediapart a mené l’enquête sur l’Etat-hypocrite. Ou si l’on préfère sur l’Etat-complice »

 

 

 

Bakchich.info : Informations, enquêtes et mauvais esprit…tout un programme

Présentation…

« Bakchich. Étymologiquement et en persan, « cadeau aux dieux ». Le seul dieu des journalistes qui garnissent notre rédaction étant le lecteur, nous lui avons offert un site Internet, confit d’informations, d’enquêtes et de mauvais esprit.

Point un site d’actualités, raccroché aux fils de dépêches et « pissant de la copie » à ras bord. Mais un journal qui n’écrit que s’il peut apporter un plus aux infos du jour et qui se nourrit d’enquêtes exclusives, fouillées. Sur tous les sujets. Des scandales politico-financiers aux dessous du football, de la consommation aux grandes affaires internationales, du people au social. Rien de ce qui est humain ne nous est étranger. Et le tout drapé d’un ton qui nous est propre. Jamais méchant, toujours titillant, souvent sale gosse. Et diantre, qu’importe d’avoir à chatouiller droite ou gauche, syndicat ou patrons, associations ou lobby. Tous sont égaux en démocratie. »

Ce qu’on peut y lire…k10766551.jpg

« Grisaille sur la steppe des oligarques milliardaires

Grand froid / samedi 4 avril par Olga Alissova, Jacques-Marie Bourget

La crise touche tout un chacun. Même les oligarques Russes, obligés de se passer de Christina Aguilera pour leurs soirées d’anniversaire…Fini le temps béni, même pour la Russie ! Rashid Sardarov, un businessman du Daghestan, délicieux et gentil pays mitoyen de la Tchétchénie(et juste plus dangereux qu’elle à présent), a dû se contenter d’Elton John, pour célébrer l’anniversaire de sa femme, la fiesta a quand même eu lieu à Orenbourg, une ville située sur la frontière du sud de la Russie… C’est volontairement, et c’est tant pis pour le plaisir de sa moitié, que Sardarov s’est passé de Christina Aguilera. Le cher Rashid (que le Prophète le protège), a estimé qu’inviter deux stars étrangères pour une soirée privée, tout cela en temps de crise, c’était trop et risquait de faire bouillonner les restes du bolchevisme dans certains esprits pauvres qui survivent encore aux marches de l’ancien empire. » la suite…

Les dessous du sport  C’est l’histoire d’un blog

« Cet été, j’avais suivi avec intérêt le lancement de la nouvelle version des Dessous du Sport, un site qui était au départ un blog, animé par un journaliste sportif passionné : Pierre Orlac’h. Puis le blogueur s’est entouré et le petit blog est devenu un  grand site. Mais la ligne est restée la même : parler de sport autrement. Trois mois après le lancement de la nouvelle formule, je suis donc allé voir Pierre, devenu rédacteur en chef, pour lui poser quelques questions. » Lu dans lepost.fr

mtr0451.jpgLes dessous peuvent se targuer d’avoir réalisé quelques scoops ( comme l’annonce du départ de Patrice Clerc d’ASO, ou du transfert de Jeremy Boga, un jeune Marseillais de 13 ans qui a quitté l’Asptt Marseille pour rejoindre Chelsea), et un recrutement de qualité avec Nicolas Anelka et Ludovic Giuly…

A titre anecdotique…

Pour les fanas de foot on peut également entendre de temps à autres Vikash Dhorassoo, avec la bande à Laurent Ruquier sur Europe1.

fluctuat  Nous avons eu l’occasion a plusieurs reprises  de puiser nos infos chez Fluctuat, il ne pouvait pas ne pas figurer dans notre inventaire…Par aileurs n’étant pas exempt de reproches, nous nous ferons pardonner en consacrant un nouvel article à ceux que nous n’avons pas cité : Bon Vote ou Paperblog par exemple…

« Fluctuat.net est un magazine pop et connecté. Il est organisé en rubriques thématiques qui couvrent tous les aspects de la culture et des arts d’aujourd’hui : musique, cinéma, livres, scènes, arts, jeux-vidéo, foot, sexe, télé, politique, société.
Média de la génération digitale, Fluctuat.net propose également des
radios, des forums, des jeux en ligne et des services (billetterie). Fluctuat.net est un site du Groupe Doctissimo. »

En conclusion, on peut faire la constatation suivante : toutes les formes de rédaction cohabitent :

  • entièrement professionnelles ou non ( exemple  Agoravox le media citoyen…site Web d’actualités.   Ce projet a été créé par Carlo Revelli et Joël de Rosnay fin 2005) , 
  • moitié journal – moitié blog,
  • journalistes et internautes se partageant la rédaction (Lepost où le Groupe Lagardère côtoie le journal Le Monde dans l’actionnariat).  

Leur pérennité sera un plus pour la liberté d’expression… 



That’s entertainment ?

k12535601.jpg En découvrant le spectacle donné, il y a quelques semaines, par nos chers représentants, un show qui, je vous rassure, est ce qu’il y a de plus « soft », si on se réfère aux séances qui secouent les chambres de pays européens ou asiatiques, j’ai imaginé Monsieur le Président Bernard Accoyer se tournant vers les caméras pour prononcer les mots suivants :

« La pièce que nous avons eu le plaisir de jouer devant vous, « La chambre », est une production A.n.p.e. : Assemblée Nationale Producteur Exécutif. Les décors sont de Roger Hart et les costumes de Donald Cardwell.» (tant qu‘à faire).

En guise d’illustration deux extraits de « passe d’armes » entre hommes politiques français.

Les liens hypertextes sont livrés tel qu’on peut les lire sur Rue89 et LePost :

la Marseillaise dans l’hémicycle : où est le scandale ?

Altercation à l’Assemblée : comportement indigne de deux députés socialistes

Les débats de notre représentation nationale, ont, par moments, il est vrai, un côté « Au  Théâtre ce Soir »…tout étant formaté par les usages, on sait qu’il ne se passera jamais rien d’extraordinaire.

Pourtant « en 1967, après avoir traité le député UDR René Ribière d’abruti au cours k06188071.jpgd’une session de l’Assemblée Nationale, Gaston Deferre se voit assigné en duel par ce dernier, un combat plus ou moins légal, qui ne se voulait pas à mort, mais « au premier sang », c’est-à-dire à la première estafilade. »

Les images du dernier duel en noir et blanc sur Vidéo Spider TV…

On a tendance à oublier un peu vite que nos députés sont avant tout des femmes et des hommes….Il faudrait rediffuser cet image, hors de tout best of, où l’on voit, le 23 mars 1999, Philippe Douste-Blazy , tenter de ramener à la vie Michel Crepeau , député Maire de la Rochelle. (ce dernier décéda quelques jours plus tard)

Amené à siéger plus ou moins volontairement sur les bancs de l’hémicycle ou en coulisses, l’humour politique à son Prix décerné sous l’égide du Press Club de France. Parmi les meilleures phrases répertoriées par Wikipedia, en voici trois :

« Saint Louis rendait la justice sous un chêne. Pierre Arpaillange la rend comme un gland ( André Santini ). »

« Les coupures de presse sont celles qui cicatrisent le plus vite (Patrick Devedjian , citant Yvan Audouard) »

« ( Jean-François Copé ) disant au président Nicolas Sarkozy: «Tu as prévu de filer les clés de l’UMP à Xavier Bertrand; tu devrais en garder un double». 

k02688561.jpgLe député maire d’Issy les Moulineaux, André Santini, est passé maître dans l’art du trait d’esprit, c’est-ce qu’on appelle un bon client. Il fut également lauréat du Prix Iznogoud .

Institutions branchées : Le site de l’Assemblée Nationale et celui du Sénat et leurs chaînes TV respectives Lcp An d’une part, Public Sénat d’autre part.

Et chez nos voisins : vie politique et parlementaire sont-elles aussi marquées par une sérénité sans borne ?

Qui ne se souvient pas  de  l’entrée fracassante du Colonel Antonio Tejero , dans l’enceinte des Cortes, le parlement espagnol, le 23 février 1981 ? Une tentative de coup d’État fromentée par des nostalgiques du franquisme. Juan Carlos que l’on peut retrouver dans les archives de la tsr quelques années avant son couronnement, veillera à ce que la jeune démocratie espagnole ne soit pas étouffée par Le défilé des chars de Milan del Bosch dans les rues de Valencia.

Sa Majesté quelques années plus tard..

« Le ton est encore monté lorsque Chavez, à quelques minutes de la clôture du sommet, a attaqué les chefs d’entreprises espagnols puis de nouveau José Maria Aznar, en ces termes: «Un fasciste n’est pas humain, un serpent est plus humain qu’un fasciste.»  Source : liberationk00368121.jpg

Le roi Juan Carlos, blême, a tenté d’arrêter le président vénézuélien en lui lançant, visiblement furieux: «Pourquoi tu ne te tais pas ?» Après l’incident, Chavez a laissé entendre que le souverain d’Espagne avait perdu la face : «Celui qui a perdu la face, c’est celui qui n’a pas pu se contrôler, qui nous a dit de la boucler, comme si nous étions toujours des sujets comme au XVIIe ou au XVIIIe siècle», a-t-il dit à des journalistes.»

Hugo Chavez et Juan Carlos : Amor de mis amores ?

Italia ? comediante, tragediante !

 L’ombre d’ Aldo Moro   (mort le 9 mai 1978) plane toujours sur la scène politique italienne. Les articles de presse accreditent la théorie selon laquelle l’intransigeance de la classe politique italienne de l’époque aurait scellé le sort de l’homme d’état contre la volonté de sa famille.  

Plus souriant, en juillet 1987 le Cicciolina, ancienne gloire du « X », fait son entrée au Montecitorio, représentante du Parti Radical :

Paris Match : Llona Staller au Parlement Italien

Un article du Nouvel Obs  pour mieux souligner le culte du paradoxe dans ce pays très catholique :                                  
Un transgenre au Parlement italien

k10184121.jpg « Les machos de l’Hémicycle ne lui épargnent pas leurs sarcasmes. Mais elle poursuit avec flegme et élégance son combat pour les droits des homosexuels de son pays »

(Par Marcelle Padovani – semaine du 18 mai 2006 -)

Luxuria la scandaleuse

 

Du scandale à la baston il y a une marge mais les extraits cités ci-après démontrent que les convictions politiques poussées à l’extrème conduisent parfois à de curieux dérapages. 

 

Vers un top ten des meilleures bagarres ?

bagarre au parlement Bolivien publié le 24 août 2007 (sur Wat TV)

bagarre au parlement de Taiwan sur Teepik

bagarre au parlement Ukrainien publié le 13 novembre 2008 (sur lvdm.fr)

bagarre au parlement Sud Coréen le 3 janvier 2009    Sur Vidéo France 3

bagarre au parlement européen le 14 juin 1990 (Document Ina) 

 Une photo d’Istanbul…

Un direct du droit au parlement Turc.. (sur Algérie-dz.com) f00036011.jpg

Au Bénin aussi, mais sans les images… (sur le blog d’Illassa Benoit)

Au Bénin sur un autre site… (sur Linguatastic WordPress.com) 

Au Maroc encore et toujours pas de vidéo…    (Sur Tel Quel On Line)

Ce n’est plus de la politique c’est l’Actors Studio !

Le numéro de duettiste est réglé comme du papier à musique. Tous les registres sont utilisés : l’émotion, le cynisme, la solennité, l’étonnement.

Le président de la République et le député Européen semblent se donner la réplique.

Deux vidéos parmi tant d’autres, à savourer, sans modération.

Nicolas et Dany le 10 juillet 2008

Dany et Nicolas le 16 décembre 2008

Et tout le monde sera d’accord pour dire que la politique spectacle n’est qu’une invention des journalistes.



Quand Joséphine sortait le Grand Jeu

« Aux Trois Ilets de la Martinique, un matin du règne de Louis XVI, la devineresse caraïbe f00015871.jpgEliama vit entrer deux jeunes créoles dans le taboui où elle demeurait, une case toute fleurie de bougainvillées et de jasmins, située à l’embouchure de la rivière « Croc – Souris ». La devineresse connaissait bien l’une de ses visiteuses puisqu’elle était la fille de Mr Tascher de la Pagerie, dont la plantation se trouvait toute voisine.

Elle se nommait Rose.

L’autre, sa lointaine cousine et amie de pension portait le nom d’Aimée du Buc de Riverny.  Tout en riant pour cacher leur émotion, les deux jeunes filles expliquèrent le but de leur visite : connaître leur avenir.

La caraïbe prit la main d’Aimée, la regarda, puis lui déclara :

- Tu seras Reine un jour

Quelques temps plus tard en effet, le vaisseau sur lequel s’était embarqué Aimée du Buc fut capturé par des corsaires turcs. Vendue comme esclave à Alger, la jeune fille sera offerte par le Vieux Dey au Sultan Selim III, et le Commandeur des Croyants fera d’elle sa favorite. C’est ainsi que le sultane Française, la sultane « Validé » autrement dit la première du Palais, devdifli0171.jpgiendra la mère de Mahmoud II.

Eliama contempla ensuite, la main, que tremblante, lui avait tendue Mlle de la Pagerie, puis releva la tête et la regarda éblouie :

 - tu te marieras bientôt, murmura-t-elle. Cette union ne sera point heureuse, tu deviendras veuve, et alors…

Il y eut un temps d’arrêt pendant lequel Rose sentit battre son cœur; enfin la devineresse acheva :

- Et alors tu seras plus que reine… »

Rose Tascher de la Pagerie   après un premier mariage malheureux deviendra l’Impératrice Joséphine…André Castelot, qui est l’auteur du texte ci-dessus, note que son sang coule dans les veines des plus grandes familles d’Europe.

Voici un autre extrait du livre de cet homme passionné du passé   ( et sans doute au passé trouble) , « Joséphine » , paru aux Éditions Librairie Académique Perrin.

« Il est de bon ton aussi de consulter les cartomanciennes, diseuses de bonne aventure et 2003862650011.jpgautres devineresses, que Rose, superstitieuse comme le sont les créoles, ne manque pas d’aller voir. Cela lui rappelle la Martinique.

Accompagnée de Thérésia, de Mme Hamelin, ou de Julie Talma, elle rend visite à la fameuse Mademoiselle Lenormand, 5 rue de Tournon, la maison existe toujours, qui détenait treize  manières de répondre aux questions de ses clientes : « l’examen des cadavres, l’évocation des ombres, l’apparition des spectres, l’eau réfléchie dans un miroir, les cendres jetées au vent du nord, les chandelles, le laurier, la verveine, le blanc d’œuf, les ongles, le feu, les oiseaux, un coq nourri d’un grain spécial et placé au milieu de lettres de l‘alphabet »

La diseuse de bonne aventure donna un conseil à Joséphine, pour régler ses fournisseurs : se faire entretenir.»

Qui mieux qu’un historien de renom pouvait « ouvrir » un article consacré à une des multiples facettes de Joséphine de Beauharnais : son goût prononcé pour l’ésotérisme. (pour ce qui est de l’érotisme, cela nécessiterait plus d’un article)

k03103691.jpgSi l’on en juge par la biographie de Mademoiselle Lenormand, la future impératrice n’était pas la seule à fréquenter le célèbre cabinet de voyance.

« Selon ses dires, elle aurait prédit à Marat, Robespierre et Saint-Just qu’ils mourraient de mort violente, mais l’Abbé Migne qui semble bien informé, prétend que tous ses récits ne sont qu’affabulation, écrits après coup pour les besoins de la cause. Ce qui reste établi c’est qu’elle reçut à son cabinet tous les grands révolutionnaires, qu’elle conseilla Fouché, Barras, Mme de Staël, Talleyrand et Talma, que Joséphine et Napoléon Bonaparte la consultèrent à plusieurs reprises. »

La Bio de Mademoiselle Lenormand

Comme beaucoup de parapsychologues, elle connaît quelques problèmes de trésorerie, ainsi qu’en atteste   le document   intitulé   « La voyante de Joséphine en fâcheuse posture ».

Avec Mademoiselle Lenormand, la transition est toute trouvée pour dire quelques mots, sur l’histoire d’une société connue des habitués de jeux de cartes…

Si les marques « La Ducale » ou « Le Héron » vous sont familières, vous irez sur quelques sites découvrir la piste du « Jeu » qui va de Paris à Mérignac, via Nancy.

« Baptiste Paul Grimaud fut le créateur de la fabrique de cartes à jouer qui porte son nom. Il ev2080481.jpgrachète alors l’atelier du Maître Cartier Arnould, installé depuis 1750 au 54 rue de Lancry à Paris. » Baptiste-Paul Grimaud

« En 1946, Monsieur Jean-Marie Simon crée sa marque : »La Ducale ». D’abord, il sous-traite  et puis très vite, face à une demande très importante, il investit et produit lui-même ses cartes. Il a malgré tout des difficultés à s’imposer ayant, devant lui l’importante marque « Baptiste Paul Grimaud ». Malgré cela, il progresse grâce au sérieux et à la qualité de sa production. Après une quinzaine d’année de production lorraine, il rachète la Société Grimaud et ainsi devient le numéro un de la carte à jouer avec les marques: « Grimaud et Ducale ». » planetmagie.com Rencontre Yves Weisbuch

« En 1989, la petite entreprise basée à Saint-Max frôla même le dépôt de bilan. C’est Yves Weisbuch, le père de l’actuel patron et responsable grands comptes de la société, qui la sauva en la rachetant pour un franc symbolique. Sa méthode ? Attaquer de nouveaux marchés, notamment les cartes à jouer publicitaires, fabriquées sous licence pour les grandes marques comme Vuitton ou Hermès… avec succès. Son fils Laurent se souvient encore de l’opération Marlboro : «en quatre mois, nous avons dû produire 9 millions de jeux de cartes aux couleurs de la marque. C’était la plus grosse commande qui avait jamais été faite !»

b00109811.jpgLe savoir faire-français : les cartes Grimaud

J’ai eu la chance de croiser la route d’Yves Weisbuch au printemps 1988 dans le cadre du Sofitel Pharo de Marseille. A cette époque, il préparait Le Bicentenaire de la Révolution Française, et avait fait un détour par le Musée du vieux Marseille, pour acquérir les droits de reproduction et de diffusion d’un jeu de cartes.

  • Anecdote 

Nous avions ébauché les contours d’un produit de cartomancie pour lequel il nous manquait un dessinateur. Yves Weisbuch avait avancé le nom du peintre Benn,  ce dernier ayant créé un jeu  pour une compagnie d’aviation, mais il s’était montré inquiet quant à la disponibilité de l’artiste. Benn est décédé en 1989 et ce n’est qu’en 1998 que j’appris par le plus grand des hasards qu’il faisait parti d’un cercle d’amis très proches de ma famille. Il est difficile de trouver le juste équilibre entre le stratégique secret des « affaires » et le nécessaire jeu des relations.

Il fallait le connaître !

Le musée du Vieux Marseille est né dans la mouvance du Félibrige – Ecole littéraire provençale fondée par le poète Mistral – afin de constituer, selon la volonté de ses fondateurs, le comité du Vieux Marseille, une documentation historique sur la ville de Marseille. En 1971, le dernier des cartiers marseillais, la maison Camoin s’adressait au musée pour sauvegarder sa collection. Pendant la période de prospérité de Marseille elle avait fournit des centaines de millions de jeux de cartes dans le monde entier. Musée du Vieux Marseille

A lire aussi dans L’Expansion

Les 15 patrons les plus influents par Gilles Fontaine. – 01/05/2004

« Yves Weisbuch, l’as de la carte à jouer

Sa devise : travailler sérieusement, sans jamais se prendre au sérieux. Entré à France Cartes 2005303290011.jpgcomme simple vendeur en 1962, il a gravi patiemment toutes les marches de l’entreprise, jusqu’à racheter l’affaire en 1989. Ce jour-là, il est tellement fier de sa réussite qu’il fait deux fois le tour de la place Stanislas en interpellant tous les passants pour leur annoncer la nouvelle. Aujourd’hui, Yves Weisbuch dirige la société avec sa femme et son fils Laurent, auquel il compte transmettre les commandes prochainement. Deuxième fabricant mondial de cartes à jouer, présent partout sur le globe, de Macao à Las Vegas, France Cartes réalise un chiffre d’affaires de 27,2 millions d’euros et compte 168 salariés. »

Comment faire son beurre avec Lenormand

Voici deux grands classiques de la cartomancie. 

« Grand Lenormand »

 Marie-Anne Adélaïde Lenormand, née en 1772, fut la plus grande diseuse de bonne aventure de son temps. Elle prédit la fin tragique de Marat et de Robespierre. 54 cartes et un livret trilingue vous initieront à cette méthode d’interprétation subjective selon le type planétaire. Étui carton. 54 cartes.

« Petit Lenormand »

Réplique exacte mais en miniature du grand jeu de Mademoiselle Lenormand, ce jeu de 37 cartes contient une notice bilingue expliquant les diverses figures et méthodes de consultation. D’une grande maniabilité, ce jeu initie son utilisateur au monde symbolique et divinatoire. Étui carton. 37 cartes.

Même s’il n’y paraît pas au premier abord, cet article, qui voulait avant tout présenter la façon dont s’est fait le passage de la petite histoire de France à l »économie moderne, est d’une actualité brûlante. 

La crise, d’une part, génératrice d’angoisses est le fournisseur officiel des médiums, voyants et autres chiromanciens. On consulte beaucoup de nos jours comme on le faisait sous la Révolution et l’Empire.

La success story de France Cartes, d’autre part, est un message d’espoir pour tous ceux qui souhaitent entreprendre, même si la pèriode est délicate.

Il reste à espérer que l’issue de la crise ne se trouve pas dans des cartes… d’États-majors.



Nés sous X…(Part Two)

Retrouver la suite sur   Les sentiers de ma jeunesse



Vallourec….A l’ombre des derricks

Vous souvenez-vous de cet album de Lucky Luke, intitulé « A l’ombre des derricks » ? Un scénario construit à partir de la découverte d’un gisement de pétrole, au lieu-dit Old Creek, près de Titusville, en Pennsylvanie, le 27 août 1859, par le « colonel » Edwin Drake. Cet évènement provoqua la ruée vers l’or noir.04522csu1.jpg

http://www.drakewell.org/

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=18590827

http://www.bangbangluckyluke.com/tele_cinema/tele_cinema_detail.php?no_episode=114

Aujourd’hui, le célèbre cow-boy aurait fort à faire, pour faire régner l’ordre, dans l’univers très « raffiné » du brent…Voici quelques pistes pour mieux comprendre le groupe, spécialiste des tubes sans soudure.  

L’histoire de Vallourec se joue des deux côtés du Rhin. Elle mérite qu’on s’y attarde car cette société para-pétrolière cotée en « bourses » (Londres, Francfort, New-York) fait régulièrement parler d’elle : tantôt Vallourec rime avec OPA, tantôt avec Bolloré…Rimes riches bien sur.

En ces temps de crise où les annonces d’O.P.A. sont assimilées à des sauvetages in extremis(Alitalia, Fortis), on a prêté l’intention, à plusieurs reprises par le passé, notamment à des milliardaires russes souvent proches du pouvoir, de s’intéresser de prés à Vallourec, ce qui avait pour effet immédiat de faire monter les cours.

A tel point qu’on se demandait si le seul moyen de faire grimper le cours était cette Arlésienne Publique d’Achat, qu’on ne voyait jamais venir.

Et pourtant les articles de presse annonçant l’opération étaient d’une précision helvétique…(NDLR : une banque suisse, sensée être impliquée dasn le montage, avait été citée par les médias )

Exemple :

« Sur Tradingsat.com – Vallourec serait l’objet d’une offensive russe.

« A1574r242621.jpg en croire un article du Sunday Times, le milliardaire Alisher Usmanov aurait décidé vendredi d’acquérir auprès de Vincent Bolloré une participation d’une valeur de 570 Millions d’euros au capital de Vallourec.Les choses ne s’arrêteraient pas là et Usmanov, qui siège au conseil d’administration du géant Gazprom, aurait chargé BNP  Paribas de le conseiller en vue d’une OPA sur Vallourec. Une offre pourrait être lancée au cours des deux prochaines semaines, par l’intermédiaire de Metalloinvest, le conglomérat dans lequel Alisher Usmanov détient une participation majoritaire. »

Lundi 12 Novembre 2007

http://www.lavf.com/news-bourse/Vallourec_Cible_d_une_OPA-VK-0000015284.html

A Paris on la connaît sous le nom de VK, et le moins qu’on puisse dire c’est que chaque publication de résultats fait l’objet de nombreux commentaires sur les forums des sites boursiers.

Il faut préciser aussi qu’elle est étroitement liée au nom de Vincent Bolloré, l’homme d’affaires se manifestant par de fréquents « allers-retours » (vente et achat de titres), sa participation ou son retrait provoquant même de véritables séismes au niveau des cours.

Le petit monde de la finance se disant que si Bolloré se retire, la valeur ne vaut plus rien !

Aujourd’hui il détient 2,12 % du capital …(sources site Vallourec)

On estime que les plus values réalisées entre 1998 et 2004 ont participé à la construction de sa fortune actuelle. (Wikipedia)

Exemple :  Le 22.03.2007   Vallourec: Bolloré gagne 12 fois la mise

 « J’ai acheté pour 1 000 euros d’actions en Bourse. Hier, j’ai revendu mes actions en encaissant 12 000…C’est ce que nous a expliqué hier Vincent Bolloré, via un communiqué de l’AMF annonçant se descente sous les 5% du capital de Vallourec. Le golden breton précise 100415091.jpgqu’il a cédé pour 377 millions d’euros de titres avec une plus-value de 345 millions…Qui dit mieux ? Par l’odeur du gain alléché, et dans le sillage de l’homme d’affaires, nombreux ont été les investisseurs à se ruer sur le fabricant de tubes dont la capitalisation a enflé jusqu’à faire son entrée dans le CAC 40. Depuis ce coup de clairon qui a porté le titre à la une de la presse boursière, Vallourec pique du nez. En 3 mois l’action a ainsi perdu plus de 20%. Et rien ne dit que la correction soit suffisante pour acheter. Selon Eric Meniger (Natexis Bleichroeder), il faut s’en méfier.   Mais la simple évocation d’une rumeur sur le sujet fait piquer du nez le titre. Le destin de Vallourec, sauf coup de barre stratégique, est celui d’une valeur comme Total : une tirelire brinqueballée par le marché pétrolier. Ni plus ni moins. Bolloré, lui, a visiblement trouvé mieux ailleurs. »

http://bourse.blogs.challenges.fr/archive/2007/03/22/vallourec-bollor%C3%A9-gagne-12-fois-la-mise.html

On se penchera donc, d’une part, sur l’histoire de Vallourec, ses activités, l’historique de son cours de Bourse, ses projets et d’autre part sur la galaxie Bolloré.

L’or du Rhin…

« En 1886, les frères Mannesmann, issus d’une famille de forgerons et qui possèdent une fabrique réputée de limes, déposent un brevet révolutionnaire. Ils réussissent à fabriquer des tubes d’acier sans soudure par simple laminage. Leurs tubes servirent en 1890 dans le Caucase à poser le premier pipeline au monde. Un second oléoduc, terminé en 1907, fut pendant des décennies le plus long pipeline du monde.»

http://www.europipe.com/22-2-Historique.html

Stratégie et Diplomatie…  c’est L’Atlas !

« 1556669wm1.jpgDans  la région de Fédala, les frères Mannesmann avaient fait, dés 1902, l’acquisition d’une grande  superficie de terres qu’ils avaient mises en exploitation suivant le système d’associations agricoles. Les frères Mannesmann, originaires de Remscheid, étaient au nombre de six, l’aîné s’appelait Reinhard. Ils s’attachèrent par eux-mêmes et par un réseau d’informateurs  à obtenir des renseignements sur les gîtes possibles et ils prenaient des options par différents intermédiaires sur les terrains. C’est ainsi qu’ils fondèrent une compagnie spéciale pour l’exploitation du Maroc, la Marokko Mannesman Cie….»

PORT DE MOHAMMEDIA : Histoire

http://www.mtpnet.gov.ma/Vpm/Maroc%20Maritime/ports/PortsAtlantiques/Mohammedia/historique.htm

«Pendant les années 1909 et 1910 une nuée de chercheurs de fer allemands s’abattirent sur la future Libye, symptôme assez effrayant au moment même où les frères Mannesmann, d’accord avec la diplomatie impériale, donnaient tant de tablature aux ambitions marocaines de la France .»

http://www.cosmovisions.com/ChronoLibye.htm

Naissance d’un tube….

« Les sociétés qui constituent les racines du groupe Vallourec ont été créées, pour la plupart, au cours des dix dernières années du 19ème siècle en France et en Allemagne suite à la découverte des frères Mannesmann en 1884. L’une d’elle, située à Montbard, en Bourgogne, a été introduite à la bourse de Paris dès 1899.

Le groupe, né du rassemblement de ces différentes sociétés prend le nom de Vallourec en 1957: il est coté à la bourse de Paris.

Au fil des années, suite à diverses acquisitions, Vallourec devient, en France, le seul fabricant 731039841.jpgde tubes sans soudure et de gros tubes soudés et le plus important producteur de petits tubes soudés et de tubes étirés à froid. Le Groupe se développe dans des débouchés variés, en particulier les joints premium pour l’industrie pétrolière, les produits pour l’automobile, ainsi que les travaux publics.

En octobre 1997, le Groupe se hisse à la position de leader mondial dans le domaine des tubes d’acier sans soudure en regroupant ses usines de tubes sans soudure avec celles de Mannesmannröhren-Werke au sein de VALLOUREC & MANNESMANN TUBES, détenue à 55 % au démarrage, puis à 100 % courant 2005. »

http://www.vallourec.com/fr/decouvrir/historique.asp

 Sur le site de la société on trouve toutes les informations relatives aux filiales, aux activités (Pétrole & gaz, Energie électrique, Mécanique, Pétrochimie, Automobile ), son implantation, l’organigramme….

http://www.vallourec.com/fr/decouvrir/activites.asp#

C’est la Samba Japonaise…

Quand VK s’associe avec le géant Sumitumo, en vue de l’implantation d’une usine au Brésil : 

 «Moreover, we decided to invest in a company in Brazil established by the French steel manufacturer Vallourec Group and Sumitomo Metal Industries, Ltd. Through this joint venture, we plan to carry out integrated operations from blast furnace processing to the production of seamless pipes beginning in 2010.»

 http://search.sumitomocorp.co.jp/english/index.php?q=vallourec&site[]=ir&page=2

Acquisitions chez l’Oncle Sam 

aa0004281.jpg «Boulogne-Billancourt, le 5 mai 2008 – Vallourec, leader mondial de la production de tubes en  acier sans soudure, annonce ce jour avoir obtenu toutes les autorisations réglementaires (dont celle du Department of Justice américain) nécessaires à l’acquisition auprès de Grant Prideco des sociétés Atlas Bradford® Premium Threading & Services, TCA® et Tube-Alloy™. »»

http://www.info-financiere.fr/upload/FCCNS010441_20080505.pdf

Verluca  …L’Homme du serrail

«Né le 22 janvier 1944, à Chambéry, en Savoie, il poursuit des études élitistes. Il est en effet un des illustres élèves de l’Ecole Polytechnique, Promotion 1963. Il y cotoie Guy Dollé (ancien président d’Arcelor) et Jacques Attali (conseiller de François Mitterrand). Pierre Verluca complète sa formation par un diplôme de Génie chimique à l’Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques de Nancy. Il obtiendra également un diplôme d’Etudes Comptables Supérieures. »

http://www.edubourse.com/guide/biographies.php?bio=pierre-verluca

 «Le président du groupe Vallourec a fait ses études aux lycées d’Aumale, à Constantine (Algérie), puis au lycée Saint-Louis. Dans ce lycée parisien, Pierre Verluca était interne en même temps que Jean Chabanne. « Nous n’avons jamais été dans la même classe ni en hypo ni en taupe, précise-t-il. Mais je garde le souvenir d’un garçon sérieux, bosseur et bon camarade. »Denis Linglin n’était pas non plus dans la même classe de maths spé au lycée Saint-Louis. Les deux jeunes hommes se sont ensuite mieux connus à Polytechnique qu’ils intègrent en 1963. « Pierre Verluca n’était ni meneur, ni chahuteur, se souvient le camarade de promo. Il n’était pas membre de la « khômiss » comme moi, chargée des chahuts et animations à l’X. » A la sortie de l’école, Pierre Verluca se classe 220e sur 300. « Ce qui veut dire que, comme pas mal de taupins ayant travaillé dur pour réussir le concours, il s’est laissé quelque peu vivre pendant ses deux années d’études et que sa tête était ailleurs. »

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/dossier/grands-patrons-comment-etaient-ils-au-lycee/pierre-verluca-s-est-relache-a-polytechnique.shtml

J’ai du bon tabac ls0084651.jpg

Le groupe Bolloré, créé en 1822, figure aujourd’hui parmi les 500 premiers groupes mondiaux.  

A lire absolument…  Vincent Bolloré : l’ex-roi du papier à cigarettes, nouvel empereur des médias ?

Publié le 17 novembre 2004 par Daniel Sauvage

«Grandiose destin que celui de cet héritier dont la famille  avait fondé en Bretagne le papier à cigarettes OCB : une PME dont le nom, OCB, signifie Odet-Cascadec-Bolloré. L’héritier, formé à la finance au sein de la Compagnie Financière Rotschild

C’est ainsi que, avant de s’attaquer véritablement aux médias, Vincent Bolloré a construit en peu de temps un conglomérat : transports maritimes, plantations tropicales, lignes ferroviaires en Afrique, fabrication de papiers spéciaux, de papiers à cigarettes (Zig Zag, Job, OCB) et de films plastiques, commerce de cigarettes en Afrique francophone, distribution de produits pétroliers en France, activités financières, et participations minoritaires dans des entreprises industrielles  Et il a pris des positions stratégiques dans des entreprises sans rapport évident les unes avec les autres : Vallourec, Ingenico, Mediobanca (grande banque d’affaires italiennes)…»

http://www.acrimed.org/article1823.html

Le web propose d’accéder directement ou indirectement à un grand nombre d’informations sur Vincent Bolloré et son groupe.  Le « copier/coller » ne serait pas d’une grande utilité…

 http://wwwbollore.com/

 ca2341.jpghttp://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_Bollor%C3%A9

http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Bollor%C3%A9

http://direct8.directmedia.fr/

 Par contre certaines filiales sont au coeur des « dessous de l’actualité ».

Africa…. 

Je suis amoureuse d’une terre sauvage

Un sorcier vaudou m’a peint le visage  

Avant de s’interesser à une composante du Groupe Bolloré à travers le regard du journalisme d’investigation, une mise au point s’impose.

  1. Depuis l’antiquité les marchands se glissent dans le sillage des gouvernants, parfois ils en sont même les émissaires (Exemple : Charlemagne et Isaac, son émissaire auprès du Khalife de Bagdad ) donc rien de nouveau sous le soleil ….

  2. Par ailleurs, le monde merveilleux du business étant ce qu’il est, il faut se rendre à l’évidence : l’appel d’offre, quand il existe, ira au plus rapide, au plus audacieux, au plus « persuasif ».

  3. Le troisième point et ce n’est pas le moindre : les sociétés et leurs dirigeants, sans être philanthropes,  veillent à  garantir du travail à leurs salariés, avant d’envisager des solutions « alternatives » : chômage ou délocalisation.

  4. En conclusion, les relations commerciales des compagnies Françaises, notamment avec le continent Africain, empruntent parfois des chemins de traverse : le plus difficlile est de savoir à quel endroit se situe la ligne rouge .

  5. Pour ce qui est de l’attribution des marchés internes, je ne suis pas suffisamment au fait de la Rex Publica, pour m’autoriser des commentaires….Le « volatile », c’est ainsi que le Général de Gaulle appelait le Canard Enchainé fait cela mieux que moi.

Logistique …Paris Dakar ?bld0570981.jpg

«SDV Logistique Internationale est l’un des groupes leaders dans l’organisation du transport et  de la logistique.

D’origine française, déployé aujourd’hui sur 88 pays avec 26 000 collaborateurs, SDV Logistique Internationale appartient au Groupe Bolloré qui rassemble 31 000 personnes à travers le monde.

Spécialiste reconnu dans tous les métiers du transport et de la logistique, SDV Logistique Internationale conçoit pour ses clients des solutions sur-mesure en utilisant les moyens les plus modernes»

 http://www.sdv.com/sites/sdv/corporate/profil.aspx

Bakchich et Rue 89, consacrent régulièrement des papiers au Groupe Bolloré…En voici deux extraits :

« Le FMI lui-même a trouvé à redire à l’attribution « de gré à gré » du terminal à container du port d’Abidjan. Un léger « manque de transparence ». Chinois, saoudiens et dubaiis sont à l’affut. D’autant que ces derniers ont déjà réussi à dribbler Bolloré à Dakar. Et ce malgré l’intense cour faite à Abdoulaye « Gorgui » Wade. »

«D’abord invitation sur Direct 8, la télé de Bolloré, pour laisser aller le président sénégalais à son péché mignon, la médiatisation. Puis envoi d’émissaires réputés proches de la smala présidentielle. Alain Madelin, François Léotard…  . Las, la Dubaï Port World a remporté le contrat de 534 millions de dollars. Vexant, Bolloré n’a terminé que bon dernier de l’appel d’offres. « D’abord ils ont voulu nous la faire à l’ivoirienne, sans appels d’offres, confie un conseiller de Gorgui. Ensuite, Dubaï promet la livraison du port du futur en 2011 et de nouveaux investissements dès 2008, quand Bolloré a proposé 2012 pour le réaménagement et 2022 pour la livraison du nouveau port ».

 http://www.bakchich.info/article1345.html

stk17797cte1.jpg«Il faut dire que le groupe Bolloré est lui-même très présent au Gabon, comme ailleurs en Afrique, dans le transport et la logistique portuaire. Le journal de Bolloré n’allait donc pas compromettre un tel lien en évoquant frontalement les sujets qui fâchent, abordés via les déclarations du Parlement gabonais ….»
http://www.rue89.com/2008/04/11/dans-ses-journaux-bollore-caresse-bongo-dans-le-sens-de-lego

On retiendra quand même, pour en revenir à Vallourec, que le cours a connu une progression incroyable, et Vincent Bolloré n’y est pas totalement étranger  :

Plus haut 10 ans (18/06/2007)

243.25

Plus bas 10 ans (03/03/1999)

4.96

 http://www.zonebourse.com/VALLOUREC-4723/cotations/

Un monde sans pitiè

Le principal concurrent de Vallourec s’installe fermement sur le marché américain. Début 2007, l’Argentin Tenaris rachète l’Américain Hydril pour 1,7 milliard d’euros après avoir acquis Maverick, un autre industriel américain, quelques mois plus tôt. Une offre sur laquelle Vallourec n’a pas souhaité surenchérir.

Mais le duel entre le Français et le groupe argentin installé au Luxembourg pourrait devenir plus frontal. Il y a quelques mois encore, Vallourec faisait l’objet de rumeurs de rachat par… Tenaris.

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/tendances/global-challengers-boston-consulting-group/5.shtml

http://www.tenaris.com/en/default.aspu108716081.jpg

Il est temps de quitter ce « Far-west » non sans avoir poussé la chansonnette :

I’m a poor lonesome cowboy
I’ve a long long way to home



Nés sous X…(Part One)

L’affaire Kerviel, les difficultés économiques accentuées par la crise des  00225csu1.jpgsubprimes ont dirigé les feux dévastateurs  de l’actualité vers les patrons du Cac 40 et leurs parachutes dorés sans oublier les  traders. On cherchait un bouc émissaire, il fut rapidement trouvé…

Et de fil en aiguille, on parla de ces jeunes diplômés, sortis des grandes écoles, qui gagnaient des sommes conséquentes en très peu de temps, ce qui par ailleurs ne fut pas démenti.

Bigre, il se murmurait même, que la plupart des apprentis sorciers des salles de marchés, étaient estampillés « made in Palaiseau »…

D’un coup de baguette magique on effaca le bac, les classes prépas (M S KOH : Aime Soufre et Potasse), les concours  d’entrée, les trois (ou quatre ) années d’étude, la spécialisation, le sacrifice des familles….Trop facile !

Alors, pour vous, l’X, ça évoque ? 

Césariot, le fils de Marius et Fanny, dans l’oeuvre de Marcel Pagnol ?  

Lanbert Wilson, l’Abbé Pierre dans Hiver 54,  qui fait appel aux élèves de l’école de  la rue Descartes pour gérer les chèques après son intervention sur RTL ?

Isabelle Adjani, dans « Tout Feu, Tout Flamme » de Jean-Paul Rappeneau, dont le rôle fut sans doute inspiré par Anne Chopinet, première femme a avoir été reçue major, au concours d’entrée ?

fa020311.jpgLes élites de la Nation, Le prestige de l’uniforme….

Polytechnique, mis à part ses apparitions à l’écran en grand uniforme, le jour de la fête Nationale, est assez méconnue du grand public.

Il n’est pas question de faire ici l’historique de l’X. On se contentera de mentionner ces deux textes relevés sur les sites de l’école et celui de l’enseignement superieur  :

  »A l’instigation de quelques savants réputés, ralliés aux nouvelles idées, parmi lesquels on trouve le géomètre Monge et le chimiste Fourcroy, le Comité de Salut public crée une Commission des travaux publics par un décret du 21 ventôse de l’an II (11 mars 1794), commission à l’origine de la création de l’École. En moins de huit mois, et malgré les troubles du temps, le 7 vendémiaire an III, l’École est créée. Elle est installée dans les dépendances du Palais-Bourbon, ses enseignants sont nommés parmi les plus grands noms de la science et ses élèves sont recrutés par un concours qui se déroule dans toute la France. L’ouverture des cours a lieu le 1er nivose an III (21 décembre 1794). »

http://www.polytechnique.fr/institution/historique_1.php

« C’est en 1805 que Bonaparte de retour d’Egypte décide d’encaserner les polytechniciens, indisciplinés à ses yeux, et de leur donner un statut militaire. L’Ecole Polytechnique est alors installée sur le site rénové du Collège de Navarre. »

 http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid20079/histoire-de-l-ecole-polytechnique.html

 Le portail de l’école est didactique à souhait, nous nous en tiendrons à la reprisefa020761.jpg  de trois paragraphes relatifs à la mission, à l’enseignement, et à la recherche….

  »Pour la patrie, les sciences et la gloire »

La Mission de  l’école

« L’École Polytechnique a pour mission de former des hommes et des femmes capables de concevoir et de mener des activités complexes et innovantes au plus haut niveau mondial, en s’appuyant sur une culture à dominante scientifique d’une étendue, d’une profondeur et d’un niveau exceptionnels, ainsi que sur une forte capacité de travail et d’animation. »

« Fidèle à son histoire et à sa tradition, l’École forme de futurs responsables de haut niveau, à forte culture scientifique, voués à jouer un rôle moteur dans le progrès de la société, par leurs fonctions dans les entreprises, les services de l’État et la recherche. »

 L’enseignement

« Le Cycle Polytechnicien s’étale sur 4 ans et s’articule autour de trois objectifs :
 
- dispenser une formation scientifique multidisciplinaire
- compléter cette formation scientifique par une formation humaine concrète et
une forte ouverture sur le monde extérieur
- déboucher sur une solide compétence professionnelle ancrée sur un excellent acquis scientifique, sur une double compétence acquise en partie à l’extérieur de l’école, et sur un ensemble de stages répartis tout au long de la scolarité,
aa0086121.jpgpermettant une entrée directe dans le vie professionnelle. »

http://www.polytechnique.fr/institution/missions.php

La Recherche

« Les objectifs du Centre de Recherche de l’École Polytechnique sont de participer à l’avancée des connaissances à un niveau d’excellence internationale et de contribuer à l’enseignement des élèves dans le domaine des sciences et techniques. Le Centre de Recherche comprend actuellement 21 laboratoires. »

X X X X X X X X

Notre Pitchoun, y va bouléguer le monde !!!

Parmi les petits jeux favoris, de ceux qui ont un fils, une fille qui a réussi le concours d’entrée, le plus traditionnel consiste à rechercher dans quels pas pourrait marcher l’heureux élu(e)…et là c’est l’extase… »Imagine notre enfant  sur les traces de Thierry Démaret, Chasle, Cauchy, Gay-Lussac, Jean Borotra, Yves Du Manoir, Claude Bébéar, Dov Attia, Valéry Giscard Destaing, Henri Poincaret, Albert Lebrun, André Citroën, Auguste Comte, Jean-Jacques Servan Schreiber, Lionel Stoléru, Jacques Attali, Alfred Dreyfus, Foch, Joffre, Bernard Arnault, Félix Bollaert «  …la suite…

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_polytechniciens_c%C3%A9l%C3%A8bres_par_ordre_alphab%C3%A9tique 

Cac 40 ….for ever  Un article parmi tant d’autres, pour décrire la fascination opérée par l »école : 

« X, Mines, Ponts et Chaussées : le célèbre trio d’écoles forme aujourd’hui des ingénieurs polyvalents très demandés dans l’industrie, mais aussi dans la finance.

« Pierre Richard, président du conseil d’administration de la banque européenne aa0075561.jpgDexia, et Xavier Huillard, directeur général de Vinci, font partie des plus célèbres « X-Ponts ». Dans le clan des « X-Mines », on retrouve Patrick Kron, PDG d’Alstom, Carlos Ghosn, directeur général de Renault, ou encore Thierry Desmarest, qui, après cinq années de conseil technique auprès des ministères, préside aujourd’hui le groupe pétrolier  Total. « 

http://www.01net.com/ ( Ecoles d’ingénieurs… aux affaires – Claire Planchard, 01net. le 10/09/2007 )

Les « Voici, Closer, Gala, Point de Vue, Public «  n’hésitent plus à mettre de l’X dans leurs colonnes : c’est un bon créneau… 

 La Bibliothèque de l’Ecole : les polytechniciens …l’autre peuple du livre. 

Trois mots  : « Pascal » « Cobol » « Fortran »…je revois ce père en train de ramasser trois ouvrages, consacrés aux langages informatiques, qui jonchaient le sol de l’une des salles de la bibliothèque aux temps anciens du Quartier Latin.

-Que fais tu ? demanda le fils

-on peut pas laisser des livres par terre

-on s’en fiche…si tu commences à ranger les livres, tu couches ici ce soir !

La bibliothèque centrale est un passage obligé, qui propose sur sa page de nombreux services dont les visites et expositions virtuelles…

http://www.bibliotheque.polytechnique.fr/

 L’Argot de l’X   

Pour résoudre l’équation « X » il faut se pencher sur cette donnée. Voici une sélection des ouvrages les plus couramment cités…Vous ne serez plus surpris en attendant parler de binet, de la Kes, de tangente etc….

 L’Argot de l’X  Albert Levy – G Pinet  (1894)         

8915011.jpg

Le Nouvel Argot  par SMET  (1936) 

Dictionnaire d’Argot de l’X paru en 2004 par Fabrice Mattatia

http://www.polytechnique.fr/eleves/vocabulaire.php

http://gallica2.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k205446n.imag

La Jaune et La Rouge

une promotion est jaune, l’autre est rouge…une paire, l’autre impaire : c’est logique 

« La Jaune et la Rouge est la revue mensuelle de la Société amicale des anciens élèves de l’École polytechnique (dix numéros par an).

Elle traite de sujets très variés dans les domaines : économiques et sociaux : emploi, environnement, automobile, multimedias, formation, Europe, assurances, finances, démographie, etc. ; culturels : histoire, littérature, musique, théâtre, variétés, etc.

Ses numéros sont le plus souvent spécialisés sur un thème qui fait alors l’objet de l’essentiel de la rédaction.

La Jaune et La Rouge publie également dans chaque numéro des informations sur la « vie » de l’École, et sur celle de l’AX (carnet polytechnicien ; compte-rendus du Conseil d’administration et rapport de l’Assemblée générale annuelle ; communiqués des groupes X, etc. « 

http://www.lajauneetlarouge.com/

Les  Traditions des élèves

Dans L’expansion (Papier d’Isabelle Mas repris par aa0086221.jpghttp://www.armees.com/Polytechnique.html) on évoque les rites « X »..

  »La khomiss. Tous les ans, un « géné-K » est élu parmi les deuxième année pour diriger la khomiss, une société secrète. Il choisit ensuite des membres (les « missaires »). Contrairement à la « kès », le bureau des élèves, la khomiss fait fonction de fou du roi. Ses gags servent à protester contre des décisions de la hiérarchie, ou à égayer les cérémonies. Cette année, cinq minutes avant la présentation du drapeau, la khomiss a fait rouler des centaines de petites balles  dans la cour d’honneur du platal. Mais, depuis deux ans, il n’y a plus de gags durant le défilé sur les Champs. Les polytechniciens ont ordre de se tenir à carreau pour ne pas perdre leur statut militaire et les confortables soldes (800 euros net par mois en dernière année) qui vont avec, ainsi que l’encadrement privilégié. »

http://www.lexpansion.com/economie/polytechnique_23266.html

Citons parmi les gags relevés ces dernières années au cours du défilé du 14 juillet:

  • le port de lunettes de soleil
  • la botte de cresson dans les poches (Édith Cresson était alors Premier Ministre)
  • le port d’un foulard bleu (Référendum sur la ratification du traité de Maastricht)
  • le port d’un ruban rouge, symbole de la lutte contre le sida

« Frankiz go to Hollywood »…

La présentation de l’école par les X ….

http://www.youtube.com/watch?v=bpvkLG66VXs&feature=related

et un petite balade sur le portail des élèves…

1060121.jpg   http://www.polytechnique.fr/eleves/vocabulaire.php

plus  un aperçu des soirées : Point Gamma, Bal de l’X à l’Opéra Garnier, X-Tra à la maison des Polytechniciens, Styx…

« La soirée étudiante la plus folle de France revient pour le 7 juin 2008  sur le campus de l’Ecole Polytechnique, à Palaiseau (91).Pour apéritif, un défilé dans les rues de Paris aura lieu le 28 Mai de 14 heures à 18 heures.

A cette occasion, Exalead a été choisi pour être partenaire de cet évènement.

Plus de 6 000 étudiants (et quelques Exaleadiens fétards) réunis pour faire la fête jusqu’au bout de la nuit au son des meilleurs DJs.

Le Point Gamma (Association des élèves de l’Ecole Polytechnique) , c’est aussi un comique, une scène live d’exception et une multitude d’animations : saut à l’élastique, auto-tamponneuses, défilés de mode, 30 bars à thème »

http://blog.exalead.fr/2008/05/16/exalead-partenaire-du-point-gamma/

http://www.pointgamma.com/

Une nuit à l’Opéra….

http://www.baldelx.com/

http://video.google.com/videoplay?docid=-5986235972055205000

Les élèves étrangers peuvent intégrer l’école….

On vient des cinq continents pour suivre les cours sur le campus de Palaiseau. La répartition est donnée sur le site de l’école. …

On vient aussi de Chine…(mais pas à pied )

http://www.bonjourchine.com/f129/f130/24265-chinois-polytechnique.html

Les anciens X …

Les anciens X forment un réseau très influent et très actif : cette phrase sera un peu moins plate lorsque vous aurez visité le site de Vallourec et découvert le cursus de ses dirigeants  http://www.vallourec.com/uk/index.asp

http://www.polytechniciens.com/

https://www.polytechnique.org/review

La première partie de « Nés sous X » s’achève ici. Les plus diplômé(e)s d’entre vous auront sans doute compris qu’une deuxième partie est programmée…

 



Goal !!!!!!

1998 ….et après ??  

Et voilà que Zidane déclare : » Qu’est ce qui se passe à Matignon ? On voit des ministres qui 2005729450011.jpg attaquent, des secrétaires d’état qui se démarquent … »   

D’accord, on  ne va pas refaire à chaque fois le coup de la pub Générali. Mais le football étant actuellement l’objet de toutes les attentions, une petite incursion dans la surface de réparation s’imposait.

Sur le site du premier ministre, on peut lire le communiqué suivant :   

« Eric Besson (http://www.ericbesson.fr/ ) a remis le 5 novembre à Bernard Laporte un rapport sur la compétitivité du football professionnel.

Dans ce rapport, le secrétaire d’Etat chargé de la Prospective envisage plusieurs pistes pour accroître la compétitivité sportive et économique du football français telles que :

  1.   augmenter les efforts de modernisation des stades en favorisant le recours aux investissements privés notamment dans le cadre de la procédure du partenariat public- privé ; 

  2.   entamer une réflexion sur la réduction du nombre de centres de formation pour qu’ils deviennent des « centres d’excellence » ; 

  3.  réformer le statut juridique des sociétés sportives en vue d’un rapprochement avec le droit commun des sociétés ; 

  4.  accroître les capacités financières des clubs de première division en leur reversant2005730390011.jpg notamment une part des recettes des paris sportifs ou en réduisant la contribution qu’ils versent aux divisions inférieures ; 

  5.  réformer le conseil d’administration de la LFP pour offrir une majorité aux présidents de clubs ; 

  6. promouvoir une direction européenne pour la gestion et le contrôle du football professionnel.

Ce rapport s’inscrit dans une perspective de réforme du sport professionnel plus large dont Bernard Laporte a rappelé le calendrier :

  1. présentation du rapport le 12 novembre aux professionnels du secteur par les deux secrétaires d’Etat ; 

  2. remise avant la fin du mois du rapport de la « Commission grands stades – Euro 2016″ présidée par Philippe Seguin sur la modernisation des stades ; 

  3. concertation avec les parlementaires, les professionnels et les personnes qualifiées en décembre ; 

  4. engagement des différents volets de la réforme dès le mois de mars.

  http://www.premierministre.gouv.fr/chantiers/jeunesse_sports_937/remise_rapport_besson_sur_61568.html

Découvrez  la composition de la Commission grands stades sur le portail du secretariat d’Etat à la Jeunesse et aux Sports :

Y figurent les noms de Philippe Seguin (Président de la commission), Jean-Michel Aulas (Président de l’Olympique Lyonnais), Serge Blanco (Président de la Ligue Nationale de Rugby), Christophe Bouchet (Directeur Général de Sportfive), Patrick Braouezec (Député 2005730440011.jpg de la Seine-Saint-Denis),   Lionel Dreksler (Directeur Général du POPB), Max Guazzini (Président du Stade Français Paris), Gervais Martel (Président de l’Union des Clubs Professionnels de Football), Emmanuel Rosenfeld (Avocat),    Frédéric Thiriez (Président de la Ligue de Football Professionnel) etc….lire la suite sur :

http://www.jeunessesports.gouv.fr/accueil_5/actualites_200/bref_208/bernard-laporte-cree-commission-grands-stades-euro-2016_1950.html

Pour en savoir plus sur Eric Besson :

http://www.premierministre.gouv.fr/acteurs/biographie_5/eric_besson_secretaire_etat_56409.html

La ligue de Football professionel publie également le rapport Besson

http://www.lfp.fr/actualiteLFP/lireArticle.asp?origine=RSS&idArticle=11297

Profitez en pour lire le papier du Nouvel Économiste sur le Président de la LFP, Frédéric Thiriez  :

«  Chasseur de conventions, tueur de vies mono-maniaques en série et roi de l’activisme pluriel, son art du combat ne masque ni sa sensibilité affective, ni l’orientation de ses convictions. Ce haut fonctionnaire, devenu avocat et président de la Ligue de football professionnel, chanteur d’opéra, alpiniste et violoncelliste à ses heures, veut être premier en tout. Il n’a encore jamais échoué « 

 http://www.nouveleconomiste.fr/Portraits/1325Thiriez.html

Les uns et les autres …

Le foot à l’étranger ? Ce doit être magique puisque tous nos centres de formation et nos petits clubs, qui sont régulièrement visités par des recruteurs et des agents de tout calibre, voient partir leurs meilleurs éléments vers d’autres gazons. (à lire sur http://www.lesdessousdusport.fr/ Jérémy Boga, 12 ans, a rejoint les Blues de Chelsea aux dépens de l’ASPTT Marseille )

2005730080011.jpg

La fascination pour des noms tels que Real, Bayern, Arsenal est palpable en Europe, le phénomène est identique sur le continent sud-américain : Corinthians, Flamengo, River Plate font rêver les minimes, benjamins, et autre pupilles…

On peut déjà  obtenir un aperçu de la dimension d’un club en navigant sur la toile : présence d’une chaîne de Télé éponyme, visite virtuelle d’infrastructures à la hauteur des ambitions des présidents  ( Bayern de Munich), développement du nom en tant que marque avec une réelle politique de produits dérivés, et même pour certains « introduction en bourse » (ce qui s’avère très souvent risqué)….

Petite remarque avant l’embarquement : les grands clubs sont souvent omnisports : on le constate dans le cas d’ un pays comme le Brésil, où la natation, le volley-ball, le beach-volley, la voile ou le judo apportent régulièrement leur lot de médailles durant les Jeux Olympiques et dans d’autres compétitions internationales…

I L’amérique du sud

A l’occasion d’un long séjour à Rio de Janeiro, en décembre 1983, ma très jolie guide, tout en me faisant visiter  Estádio Jornalista Mário Filho  plus connu sous le nom de Maracana, m’expliquait le rôle qu’avait joué la préparation physique et psychologique dans la réussite de la Seleçao en 1958 en Suède. Elle me recommanda de me  rendre dans le quartier2005730560011.jpg de Gavéa pour voir les infrastructures du Club de Flamengo. Selon ses dires la réussite passait  par le talent des joueurs, certes, mais aussi par les moyens que l’on mettait à leur disposition….  

Effectivement, une promenade aux abords  du centre du C.R.F. ( Clube de Regatas do Flamengo)  http://www.flamengo.com.br/, complexe qui s’assimile tout à la fois à un centre d’entraînement, à un lieu de remise en forme, et à un club privé, situé dans un cadre idyllique, donne une idée des investissements réalisés par les dirigeants. Il faut quand même préciser que Flamengo a toujours eu la réputation de représenter les classes riches et de disposer des finances nécessaires, à la différence de son grand rival Fluminense.  

http://www.fluminense.com.br/ 

  • A noter que sur le portail de Flamengo, on entend en fond sonore le choeur de ses supporters; ils possèdent leur propre site  http://www.racarubronegra.com.br/  qui est indirectement mentionné sur Wikipedia. Par ailleurs l’encyclopédie repertorie les meilleures « torcidas » (association de supporters) du Brésil…

Si vous souhaitez faire un tour dans les championnats brésiliens, ceux de Rio, ou Sao Paulo,  voici deux adresses : http://www.aobrasil.com/football/clubs/ et http://www.pleinelucarne.com/bresil/

Deux autres exemples : le Gremio, de Porto Alegre, vainqueur de la coupe Intercontinentale face à Hambourg  en décembre 83  http://www.gremio.net/home/  et  le Santos FC, « le club » d’Edson Arantes Do Nascimento, le roi Pelé http://santos.globo.com/ 

 En Argentine, en dehors de l’élection de Cristina Kirschner à la Présidence, de l’arrivée de Maradona à la tête de la sélection nationale et de la diffusion de la telenovela « Patito Feo » (De tout mon Coeur) reprise en France sur la chaîne Gulli,  on se passionne toujours autant pour le football au travers  de  grands clubs  http://www.bocajuniors.com.ar/ et http://www.cariverplate.com.ar/. Hélas la violence est toujours aussi présente.

  • Pour ceux qui aiment les matches de légende comme ceux diffusés par ESPN Classics ( http://www.espnclassic.com/home.php?territory=FR ) , en voilà un qui est entré dans l’histoire du football  pour de mauvaises raisons : Estudiantes de la Plata – Ac Milan en finale retour de la coupe Intercontinentale. En 1969 Nestor Combin, qui joua à Lyon avec Jean Djorkaeff et Angel Rambert dans les années 60, renoue avec son pays natal dans un climat détestable; avec ses coéquipiers il devra subir la violence et l’anti-jeu des joueurs sud-américains, pendant 90 minutes.

  • Les sanctions de suspension et de radiation des joueurs argentins tomberont dans les jours qui suivirent la rencontre, sur l’ordre des autorités politiques de Buenos-Aires   http://acmilan-leoni.forums-actifs.com/videos-f8/milan-estudiantes-de-la-plata-coupe-intercontinentale-1969-t131.htm

II L’Europe :

Petit aveu avant de commencer ce mini tour d’europe : ce panorama est tout sauf objectif..Il fait abstraction de données incontournables telles que :

  1. la « culture du sport » avec notamment une place importante faite à la pratique du sport, dans les établissements scolaires  et universitaires;

  2. les statuts juridiques des clubs;

  3. les actifs mobiliers et immobiliers;

  4. le facteur « supporter » : torcida, ultra, barras, socios…Dans de nombreux pays on est fidèle à un club dès l’enfance quand ce n’est pas la naissance. Il se crée ainsi un lien, un attachement qui garantit aux dirigeants des stades pleins.     

  5. la valeur ajoutée que représente dans un effectif une signature comme Cristiano Ronaldo ou Franck Ribéry

England…Premier League

Honneur aux sujets de sa gracieuse majesté, les clubs anglais…Fondation, placements, (il vaudrait mieux éviter les produits « mortgage » par les temps qui courent, et poutant chez les mancuniens …) , cartes de crédits, téléphonie, projets éducatifs, multimédia, on trouve de tout de l’autre côté du channel, sur fond de blasons « so british ».

2005730150011.jpg

http://www.chelseafc.com/page/Welcome

http://www.arsenal.com/home

http://www.manutd.com/

http://www.liverpoolfc.tv/ 

Forza Italia…Calcio

Le site du Milan AC est très… »Berlusconien » et rappelle par moments  la chaîne   »Canale Cinque ». Les sponsors : Adidas, Sky, Bwin , Dolce Gabbana sont présentés d’entrée…Pas vraiment d’orginalité sur les sites de la Sampdoria, la Fiorentina et la Lazio; l’Inter quant à lui affiche ses partenaires dans une rubrique, mais on y trouve des noms prestigieux comme Pirelli, Volvo, Alice, Acer…La Juve  propose une page très classique où l’on peut, notamment, suivre le cours de son action : on n’est pas la  »veccha signora » ( http://www.vecchiasignora.com/ ) pour rien. 

 http://www.acmilan.com/                                                                                                                                                             2005730470011.jpg   

http://www.inter.it/aas/hp?L=en

http://www.juventus.it/site/ita/index.asp

http://www.asroma.it/

Arriba Espana…..Liga

Cette année 2008 fut l’année de l’Espagne au plan sportif : Euro 2008, Tour de France avec Carlos Sastre, Rafael Nadal …les clubs suivent…

FC Barcelona « Mes que un club » ; le club catalan annonce la couleur d’entrée et a su se servir du net pour peaufiner son image…(suivre le lien vers la Fundacio, le Barça s’implique dans des programmes de solidarité et de coopération…)

Côté Real, Santiago Bernabeu va changer : le projet architectural est exposé sur la toile. Fort de ses Madridistas, le club impressionne toujours par ses ambitions. 

Les informations sont accessibles en plusieurs langues.

2005730300011.jpg

http://www.realmadrid.com/cs/Satellite/es/Home

http://www.fcbarcelona.com/web/english/index.html

http://www.canaldeportivo.com/

http://www.villarrealcf.es/

Deutschland….Bundesliga

Pour l’Allemagne, la Hollande, comme pour les autres championnats européens, on peut définir une plateforme d’options :  »chats » avec les entraineurs ou les joueurs, possibilité de visionner les buts des derniers matches, classement, mascottes, sponsors, boutiqes, media, informations sur les entrainements….     

 2005730640011.jpghttp://www.fcbayern.t-com.de/de/aktuell/start/index.php

http://www.werder.de/

http://www.schalke04.de/

Pays-Bas …La maison Orange 

2005730520011.jpghttp://www.ajax.nl/                          

http://www.feyenoord.nl/pages/homepage/S2/10010000000002-10010000000002/homepage.aspx

http://www.psv.nl/

Portugal

Chez Benfica c’est le rouge qui domine, le Sporting est en vert et blanc, et Porto en Bleu et Blanc…pour ces deux derniers clubs, on appréciera ce petit plus : dès que l’on arrive sur site on remarque un mini blason sous la pointe de la souris. Benfica choisirait plutôt l’option Business Class avec salles pour congrès et conférences…

  2005730450011.jpghttp://www.slbenfica.pt/

 http://www.fcporto.pt/

 http://www.sporting.pt/

La plupart des stars du ballon rond ont un site à l’image de Didier Drogba http://www.didierdrogba.com/

Côté France pour ne pas entrer dans d’inutiles polémiques, j’ai choisi en guise de clin d’oeil ces deux clubs…

http://www.as-mazargues.com/index_suite.htm et http://www.carquefou-football.com/

Je voudrais enfin remercier :

Canal + – France Telecom – Bouygues -Vivendi – Edf – Suez – Total - SFR - Allianz – Mercedes – Porsche – Siemens – Philips – Dior – LVMH – Boss – Givenchy – Chanel – Hermès – Louis Vitton  – Sanofi Aventis – Mc Donald – Pernod Ricard & Budweiser  (avec modération) et toutes ces sociétés du  Cac , du Dax, du Footsie, du Dow Jones qui auraient pu sponsoriser ce blog …..

 

 

 



Définitions…

En lisant la presse, on rencontre parfois de drôles de mots…Au premier abord on y prète guère attention mais à y regarder de plus près …on est confronté à la question qui tue : « papa qu’est ce que ça veut dire le népotisme ? » 

C’est vraif00156311.jpgment pas  de chance : vous lui aviez appris à lire avant qu’elle entre au CP, et maintenant c’est elle qui lit par dessus votre épaule…Je ne vais pas lui reprocher de préférer la presse écrite à la Starac ou à Victoria de la Roue de la Fortune…

Et puis je me suis souvenu qu’à son âge je lisais les articles de Maurice Fabreguettes dans ce Provençal, si cher au coeur de Gaston Defferre…Alors assumons notre rôle de père…

Eh bien ma chérie…le népotisme….voyons ce qu’en pense Google…

Et c’est ainsi que je suis parti à la pêche aux termes. Ceux la même qui furent jadis à la source de mes insomnies revenaient me hanter; car bien vite ce premier mot fut rejoint par d’autres tout aussi peu rassurants.

Voilà, donc, ce que j’ai pris dans les mailles de mon filet : entre les lignes il se pourrait que se cache un gros poisson…

 Despotisme : Pouvoir absolu du souverain qui gouverne avec une autorité arbitraire (Tyran, Dictature) (du grec depotes signifiant maître)

Cet homme [Napoléon Ier], dont j’admire le génie et dont j’abhorre le despotisme, cet homme m’enveloppe de sa tyrannie comme d’une autre solitude (Chateaubriand., Mémoires., t. 1, 1848, p. 15) : http://www.cnrtl.fr/definition/pragmatisme

Despotisme Éclairé : Doctrine politique des philosophes du  XVIIIe siècle  selon laquelle le souverain doit gouverner en se laissant guider par les lumières de la raison 

Népotisme: Abus qu’une personne en place fait de son influence en faveur de sa famille, bn2620441.jpg de ses amis(vient du latin nepos : neveu)

Prosélytisme : zèle déployé pour faire des prosélytes ( nouveau converti à une religion, ou personne gagnée à une doctrine, un parti), recruter des adeptes

Rien ne me choque plus que le prosélytisme et ses moyens, toujours impurs (Valéry, Variété V, 1944, p.89).

http://www.cnrtl.fr/definition/pragmatisme

Pragmatisme : Doctrine selon laquelle n’est vrai que ce qui fonctionne réellement, souci d’efficacité

« Le pragmatisme chiraquien dérapait (Le Nouvel Observateur, 30 août 1976, p.21, col. 1). » http://www.cnrtl.fr/definition/pragmatisme

Et voici un article du Sunday Telegraph, repris par Courrier International et le site La Toupie : c’est la meilleure des définitions…

Le népotisme, on a ça dans le sang
« Ce n’est pas sans fierté que le Forum économique mondial de Davos nous a présenté ses futures élites, les young global leaders, ces jeunes dirigeants mondiaux qui « ensemble bâtiront un avenir meilleur » pour la planète. Mais qui sont donc ces jeunes et brillants espoirs ?

 gwt1570261.jpg

 Consultons la liste, tiens, et… mais, attendez voir, certains de ces noms semblent,  disons, familiers. Ça ne serait pas Jonathan Soros, le fils du milliardaire George Soros ? Ouaip. Et Miguel Forbes ? Mais oui, c’est le rejeton de la famille du magazine Forbes. Il y a aussi Aditya Mittal, le fils de 28 ans de Lakshmi Mittal, le baron de l’acier. Tony O’Reilly junior, héritier de sir Anthony, le magnat irlandais. Et Aerin Lauder, petite-fille de la légendaire Estée Lauder. Dans ce catalogue des étoiles montantes, on retrouve encore Nathaniel Rothschild, qui a réussi à gonfler les multimillions de papa, lord Rothschild, grâce à ses propres talents de magicien de la finance. Sans parler des bambins de diverses majestés en Norvège, en Suède et aux Pays-Bas. Mais qui sont les arbitres qui ont veillé à ce que tout ça reste en famille ? Entre autres, Arthur O. Sulzberger, directeur du New York Times, qui a hérité du boulot de son cher père, et James Murdoch, de BSkyB, qui… ah, bref. »
« The Sunday Telegraph », publié par « Courrier International », le 5 février 2005
http://www.toupie.org/Dictionnaire/Despotisme.htm

http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/despotisme/

bxp378991.jpg 

Pour ce qui est de l’illustration photographique, je vous renvoie à la désormais classique formulation :  » Toute ressemblance avec une situation existante ou ayant existé ne serait que pure…(vraiment pure) ..coïncidence. »

-Mais dis moi papa, c’est quoi le F.M.I.?

-C’est …c’est …va voir Gulli, ma chèrie !! 

 

 

 



Les Mots de la crise

«Je me cite souvent, cela apporte du piment à ma conversation.» (George Bernard Shaw)

The best is yet to come 

Jeudi 2 Octobre, une déclaration de l’ancien patron de la Réserve Fédérale Américaine, s’nscrivant dans le cadre d’un discours prononcé à la Georgetown Law’s School, a été reprise par de nombreux sites et également par Bloomberg Television :
Greenspan Says Markets Will Recover « Sooner Rather Than Later » ( http://www.streetinsider.com/ )

                                                                                                                                                                                                                                Traduite en français e483652081.jpg la formule donnait peu dans l’esthétisme mais elle avait le mérite de faire briller une petite    lueur d’espoir l’espace de quelques instants, les places financières s’étant, hélas, chargées de tout anéantir dans les journées suivantes.  « Greenspan dit que les marchés se remettront plutôt « plus tôt que plus tard » de la crise ». Dans cet univers où l’on connaît le poids de chaque mot, car de là peut naître la rumeur qui va se propager, les déclarations sont prononcées avec   prudence..en principe.                                                                                   

De là est née l’idée de reproduire quelques  phrases guidées par le bon sens et l’experience, cela va de soi.

Souvenez-vous…c’était au printemps 2008, quelques mois avant la demande de Raymond à Estelle, avant les larmes de Laure, quelques mois avant que Lehman, WaMu, Freddie, et Fannie sombrent dans les abysses du New York Stock Exchange… 

Souvenez-vous…c’était à la fin de l’été 2008, là bas on l’appelle l’été Indien, une saison qui n’existe que dans le Nord de l’Amérique…(désolé je n’ai pas pu m’en m’empêcher)….les bronzages étaient encore intacts…mais on commençait enfin à se poser les bonnes questions, ou presque.

DSK avant les vacances…

Pour Strauss-Kahn, le pire de la crise financière est passé, mais pas ses effets

http://afp.google.com/

DSK aprés les vacances…

Le pire de la crise financière est peut-être encore à venir et d’autres grands noms de la finance pourraient se retrouver prochainement dans une situation critique, a déclaré Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international (FMI).

http://www.capital.fr/actualite/   avec Reuters le 17 septembre 2008

Apocalypse Now ?

Georges Soros qui publie son livre « La Vérité sur la crise financière » a accordé un entretien « electrochoc » à l’Express.fr.

 « Les banques centrales ont beau avoir injecté des liquidités, les flux financiers vers l’économie réelle restent très perturbés. La méfiance règne entre les établissements financiers. Les doutes sur la solvabilité des uns et des autres sont loin d’avoir disparu, ce qui affecte leur capacité à se prêter de l’argent et donc à offrir du crédit. Cette peur de l’avenir se traduit aussi par un besoin de reconstituer leurs fonds propres, pour faire face à d’éventuelles pertes. La dislocation du système financier est encore plus importante que je le pensais. Pour la première fois depuis les années 1930, il est au bord de la rupture. »

   05108611.jpg

 (Propos recueillis par Thomas Bronnec mis à jour le 15/09/2008 – publié le 11/09/2008)

http://www.lexpress.fr/ 

Vive la crise ?

Je me sens « Comme un obsédé sexuel dans un harem »  (overesexed guy in a worehouse). C’est que déclarait Warren Buffett en 1974 au magazine Forbes, au moment du krach.

Un article consacré au milliardaire américain  sur Rue89, donne de la crise une vision moins sombre. On peut y lire ceci :

  »Dans un entretien à la chaîne CNBC, le célèbre investisseur explique qu’il investirait bien à hauteur de 1% dans le plan Paulson de sauvetage des banques de 700 milliards de dollars. Investir ? C’est bien le mot qu’il a employé. Car il ne faut pas selon lui voir ses 700 milliards de dollars comme des dépenses fédérales mais comme un investissement dont les retours se matérialiseront dans cinq à dix ans. »

(Source :  Guillemette Faure - Rue89 le 04/10/2008 à 10H59)

http://www.rue89.com/2008/10/04/ 

Evoquons, pour conclure, cet extraordinaire coup de bourse réalisé par Nathan Rothschild en Juin 1815 et souvent présenté comme une légende. Informé de la défaite Napoléonienne il vend ostensiblement ses actions à la Bourse de Londres, provoquant l’inévitable krach, chacun étant persuadé que Rotschild vendait parce qu’il avait des informations  précises sur la défaite de Wellington. Il put racheter les titres après l’effondrement ….la Bourse remonta le 21 aprés l’annonce de la Victoire…Et pourtant de cette grave crise, les français n’ont surtout gardé en mémoire qu’un seul mot, passé à la postérité, celui de Cambrone. C’est peut-être là, « Le » mot de la crise.  

http://www.1789-1815.com/

 u271991011.jpg