Archives

Archive pour mars 2009

Le Joli Mai de Mademoiselle Julie….

u238534321.jpg Star Trek, Melrose Place, Bewitched (« Ma Sorcière bien aimée » incarnée par la regrettée Elizabeth Montgomery) ou Colombo, ont en commun d’avoir affiché, au moins une fois, à leur générique, le nom de Julie Newmar.

Elle doit, pourtant, sa célébrité outre-atlantique, au personnage de Catwoman, qu’elle incarna pour la série TV Batman de Willian Dozier en 1966, avant de céder sa place à Eartha Kitt.

De son vrai Julia Chalane Newmeyer, elle poursuivit de brillantes études tout en pratiquant assidûment la danse (ses jambes seront assurées à la Lloyd pour un million de dollars). Elle débute au cinéma vers 17 ans et obtient ses premiers rôles importants dès 1952. 

Récemment elle apparaît tour à tour dans le clip de Georges Michael, Too Funky , aux côtés de Naomi Campbell, Linda Evangelista, Tyra Banks, Estelle, Christie Turlington, ou défile sur un podium pour Thierry Mugler comme l’explique son Site Officiel.

Plongée dans un Navarone à la sauce far West…

Bien que très peu médiatisé, Mackenna’s Gold est reconnu si l’on en croit wikipedia u128654651.jpget quelques autres sites, comme un des films qui aurait influencé Georges Lucas, dans la création et l’écriture d’Indiana Jones. Dans un article consacré à l’érotisme  dans le western, Le Bain de Lucrèce fait  allusion, en quelques lignes, à la vedette inattendue de cette superproduction de la Columbia.

« L’or de Mackenna (1969) produit dans l’esprit des Canons de Navarone, et avec la même équipe :

(Réalisation : J. Lee Thompson; Scénario : Carl Foreman, et Heck Allen; production Carl Foreman, Dimitri Tiomkin ; Musique : Quincy Jones )

Ce film affichait une pléiade de stars parmi lesquelles on retrouvait Omar Sharif & Gregory Peck mais aussi Anthony Quayle, Telly Savalas, Lee J. Cobb, Edward G. Robinson, Eli Wallach….Julie Newmar & Camilla Sparv ( vous pouvez également regarder les photos ) nous gratifiaient d’une scène aquatique qui fit l’objet d’un article dans le magazine Playboy de Mai 1968 .

NB : on la retrouve également dans les numéros de Playboy Décembre 1956, Mai 1957, Septembre, Décembre 1969, 100 Beautiful Women (Playboy Newsstand Special 1988),  Janvier 1999 ( Sex Stars of the Century), Sex Stars of the Century u104054551.jpg(Playboy Newsstand Special 1999)

« (Julie Newmar’s unclad aquatics in the epic oater “Mackenna’s Gold” make the wild west wilder yet. Photographed by Sterling Smith. ) »

Un autre regard sur Mackenna’s gold où l’auteur s’étonne que le studio aie gardé une scène superflue, où seules les fesses de Mrs Newmar sont épatantes.

« Interesting that the studio still kept a lengthy and practically superfluous scene where the characters frolic in a hidden oasis, showing off some of the stunning Julie Newmar’s assets in underwater photography. »

Dans les sixties et les seventies, « deux Julies » Andrews et Christie, tenaient le haut de l’affiche, ce blog aura peut-être permis à quelques uns d’en découvrir ou d’en redécouvrir une autre.



That’s entertainment ?

k12535601.jpg En découvrant le spectacle donné, il y a quelques semaines, par nos chers représentants, un show qui, je vous rassure, est ce qu’il y a de plus « soft », si on se réfère aux séances qui secouent les chambres de pays européens ou asiatiques, j’ai imaginé Monsieur le Président Bernard Accoyer se tournant vers les caméras pour prononcer les mots suivants :

« La pièce que nous avons eu le plaisir de jouer devant vous, « La chambre », est une production A.n.p.e. : Assemblée Nationale Producteur Exécutif. Les décors sont de Roger Hart et les costumes de Donald Cardwell.» (tant qu‘à faire).

En guise d’illustration deux extraits de « passe d’armes » entre hommes politiques français.

Les liens hypertextes sont livrés tel qu’on peut les lire sur Rue89 et LePost :

la Marseillaise dans l’hémicycle : où est le scandale ?

Altercation à l’Assemblée : comportement indigne de deux députés socialistes

Les débats de notre représentation nationale, ont, par moments, il est vrai, un côté « Au  Théâtre ce Soir »…tout étant formaté par les usages, on sait qu’il ne se passera jamais rien d’extraordinaire.

Pourtant « en 1967, après avoir traité le député UDR René Ribière d’abruti au cours k06188071.jpgd’une session de l’Assemblée Nationale, Gaston Deferre se voit assigné en duel par ce dernier, un combat plus ou moins légal, qui ne se voulait pas à mort, mais « au premier sang », c’est-à-dire à la première estafilade. »

Les images du dernier duel en noir et blanc sur Vidéo Spider TV…

On a tendance à oublier un peu vite que nos députés sont avant tout des femmes et des hommes….Il faudrait rediffuser cet image, hors de tout best of, où l’on voit, le 23 mars 1999, Philippe Douste-Blazy , tenter de ramener à la vie Michel Crepeau , député Maire de la Rochelle. (ce dernier décéda quelques jours plus tard)

Amené à siéger plus ou moins volontairement sur les bancs de l’hémicycle ou en coulisses, l’humour politique à son Prix décerné sous l’égide du Press Club de France. Parmi les meilleures phrases répertoriées par Wikipedia, en voici trois :

« Saint Louis rendait la justice sous un chêne. Pierre Arpaillange la rend comme un gland ( André Santini ). »

« Les coupures de presse sont celles qui cicatrisent le plus vite (Patrick Devedjian , citant Yvan Audouard) »

« ( Jean-François Copé ) disant au président Nicolas Sarkozy: «Tu as prévu de filer les clés de l’UMP à Xavier Bertrand; tu devrais en garder un double». 

k02688561.jpgLe député maire d’Issy les Moulineaux, André Santini, est passé maître dans l’art du trait d’esprit, c’est-ce qu’on appelle un bon client. Il fut également lauréat du Prix Iznogoud .

Institutions branchées : Le site de l’Assemblée Nationale et celui du Sénat et leurs chaînes TV respectives Lcp An d’une part, Public Sénat d’autre part.

Et chez nos voisins : vie politique et parlementaire sont-elles aussi marquées par une sérénité sans borne ?

Qui ne se souvient pas  de  l’entrée fracassante du Colonel Antonio Tejero , dans l’enceinte des Cortes, le parlement espagnol, le 23 février 1981 ? Une tentative de coup d’État fromentée par des nostalgiques du franquisme. Juan Carlos que l’on peut retrouver dans les archives de la tsr quelques années avant son couronnement, veillera à ce que la jeune démocratie espagnole ne soit pas étouffée par Le défilé des chars de Milan del Bosch dans les rues de Valencia.

Sa Majesté quelques années plus tard..

« Le ton est encore monté lorsque Chavez, à quelques minutes de la clôture du sommet, a attaqué les chefs d’entreprises espagnols puis de nouveau José Maria Aznar, en ces termes: «Un fasciste n’est pas humain, un serpent est plus humain qu’un fasciste.»  Source : liberationk00368121.jpg

Le roi Juan Carlos, blême, a tenté d’arrêter le président vénézuélien en lui lançant, visiblement furieux: «Pourquoi tu ne te tais pas ?» Après l’incident, Chavez a laissé entendre que le souverain d’Espagne avait perdu la face : «Celui qui a perdu la face, c’est celui qui n’a pas pu se contrôler, qui nous a dit de la boucler, comme si nous étions toujours des sujets comme au XVIIe ou au XVIIIe siècle», a-t-il dit à des journalistes.»

Hugo Chavez et Juan Carlos : Amor de mis amores ?

Italia ? comediante, tragediante !

 L’ombre d’ Aldo Moro   (mort le 9 mai 1978) plane toujours sur la scène politique italienne. Les articles de presse accreditent la théorie selon laquelle l’intransigeance de la classe politique italienne de l’époque aurait scellé le sort de l’homme d’état contre la volonté de sa famille.  

Plus souriant, en juillet 1987 le Cicciolina, ancienne gloire du « X », fait son entrée au Montecitorio, représentante du Parti Radical :

Paris Match : Llona Staller au Parlement Italien

Un article du Nouvel Obs  pour mieux souligner le culte du paradoxe dans ce pays très catholique :                                  
Un transgenre au Parlement italien

k10184121.jpg « Les machos de l’Hémicycle ne lui épargnent pas leurs sarcasmes. Mais elle poursuit avec flegme et élégance son combat pour les droits des homosexuels de son pays »

(Par Marcelle Padovani – semaine du 18 mai 2006 -)

Luxuria la scandaleuse

 

Du scandale à la baston il y a une marge mais les extraits cités ci-après démontrent que les convictions politiques poussées à l’extrème conduisent parfois à de curieux dérapages. 

 

Vers un top ten des meilleures bagarres ?

bagarre au parlement Bolivien publié le 24 août 2007 (sur Wat TV)

bagarre au parlement de Taiwan sur Teepik

bagarre au parlement Ukrainien publié le 13 novembre 2008 (sur lvdm.fr)

bagarre au parlement Sud Coréen le 3 janvier 2009    Sur Vidéo France 3

bagarre au parlement européen le 14 juin 1990 (Document Ina) 

 Une photo d’Istanbul…

Un direct du droit au parlement Turc.. (sur Algérie-dz.com) f00036011.jpg

Au Bénin aussi, mais sans les images… (sur le blog d’Illassa Benoit)

Au Bénin sur un autre site… (sur Linguatastic WordPress.com) 

Au Maroc encore et toujours pas de vidéo…    (Sur Tel Quel On Line)

Ce n’est plus de la politique c’est l’Actors Studio !

Le numéro de duettiste est réglé comme du papier à musique. Tous les registres sont utilisés : l’émotion, le cynisme, la solennité, l’étonnement.

Le président de la République et le député Européen semblent se donner la réplique.

Deux vidéos parmi tant d’autres, à savourer, sans modération.

Nicolas et Dany le 10 juillet 2008

Dany et Nicolas le 16 décembre 2008

Et tout le monde sera d’accord pour dire que la politique spectacle n’est qu’une invention des journalistes.



Home Sweet Home …(Sex Tape Mon Amour)

  k01640641.jpgVers la fin des années 60, un dimanche après-midi, je vis une belle américaine, pour reprendre le titre d’un film de Robert Dhéry, s’arrêter à la hauteur du 21 avenue de Lorraine à La Ciotat devant feu l’Hôtel de Provence.

Du véhicule sortit un homme, avec sur l’épaule , une guenon qui se prénommait Zaza. Il était descendu de son « nid d’aigle », une propriété nichée aux environs de  la Corniche des Crêtes. A ses côtés, une femme dont l’allure évoque aujourd‘hui encore dans ma mémoire, et je ne saurais dire pourquoi, Annie Girardot dans Un Homme qui me plaît ou Catherine Deneuve dans la Sirène du Mississipi. Ma mère parlait de dame de compagnie mais il se pouvait très bien que cela ne soit pas le cas.

Le passager dont le visage me paraissait familier, et qui pénétra peu après dans l’établissement, c’était Michel Simon .

Le site de l’association des amis de l’acteur le mentionne très clairement, c’était un collectionneur d’objets, de photos et de films érotiques.

A ce propos on pourra se reporter à l’Interview de Maître Emmanuel Pierrat où l’avocat évoque cet aspect, un temps méconnu, du comédien.

« Vous avez récupéré des pièces de la collection de Michel Simon…

- E.P. : J’ai un objet qui vient de chez Michel Simon que m’a offert un très célèbre f00058401.jpgcommissaire-priseur, très respectable : c’est un godemiché allemand en fonte qui, présenté d’un côté, ressemble à Saint Nicolas, une figure traditionnelle pour mettre sur la cheminée et, qui, quand on le tourne, représente un phallus. L’objet est à double sens »

On retrouve d’autres infos sur la collection Simon en parcourant leblogducorps .

« Alexandre Dupouy, propriétaire de la librairie érotique les Larmes d’Eros et collectionneur de photos pornographiques anciennes, vient de créer avec archives d’Éros une banque d’images à la crudité saisissante. »

« Alexandre s’inscrit dans les traces de glorieux prédécesseurs: il récupère ainsi des morceaux de la collection Michel Simon, obsédé sexuel notoire qui possédait plus de 100 000 curiosa et objets de collection… »

«Michel Simon tenait une partie de sa collection de Pierre Louÿs, lui aussi érotomane dont l’érudition et la connaissance de son sujet sont parvenues jusqu’à nous. Il y a comme de la filiation autour de ces images qui passent de main en main, à différentes époques. »

k03174551.jpgJ’ai quelquefois entendu dire que Simon possédait des clichés sensibles. Je ne fait pas référence, ici, aux rumeurs sur son appartenance aux services secrets soviétiques, mais à des bruits sur d’éventuels documents sur lesquels figuraient des personnes devenues célèbres.

Je n’ai pas pu vérifier cette info, mais on peut se demander si l’acteur serait devenu amateur de sex-tape s’il était encore parmi nous. Où l’était-il déjà ? Quelques proches connaissent certainement la réponse.

Mais il est admis que Michel Simon possédait quelques bobines de films à caractère pornographique, que lui-même tourna, pour son usage personnel.

On a coutume de dire que la sex – tape est aussi vieille que le cinéma et son histoire y est étroitement attachée, côté lumière (elle profite des avancées technologiques) et côté ombre (la pornographie devient de moins en moins confidentielle).  

 Arthur Knight et Hollis Alpert donnent des indications précieuses dans leur article écrit pour le magazine Playboy de novembre 1967 : «The History of Sex in Cinéma – The Stag Film »

« With the invention of still photography in 1839, the camera join brush, pen and pencil as a means of depicting erotica; the earliest examples of pornographic still photography are almost as old as the process itself. And he can be assumed that almost as soon as Thomas Alva Edison developed his motion picture camera in 1890, someone was using to make the first stag movie. »

Les Progrès techniques…k05397201.jpg

« With the end of world war two, good 16mm movie equipment became available at far more reasonable prices, initiating a home moving boom. Private individuals now wantto rent or purchase stag films for private viewing. When stag films began fending their way into private homes, something else happened as well : Women had access to them for the first time»

Quand Marcel Pagnol fait de drôles de découvertes

« Marcel Pagnol, the great french film director, is said to have discovered an employee processing a pornographic film in his Marseilles laboratory and, after rebuking him, having asked : «Don’t you have trouble making such films ? »« Oh, no monsieur » the man answered. « That’s never the trouble at all. The trouble is always the story, monsieur, the story »

Marilyn Monroe où les difficultés de l’identification …

On peut semer le doute dans les esprits avec des productions ayant l’apparence de documentaires et dans lesquels on trouve de petits courts métrages mettant en scène des acteurs à leurs débuts, qui vont connaître la gloire par la suite….mais s’agit-il des vrais ?

u150239231.jpgA propos de The Appleknockers and The Coke Bottle, où l’on croit reconnaître Marilyn, Alpert et Knight, écrivent en 1971 :  

« The History of the Blue Movie and Hollywood Blue were simply compilations of old stag reels. Hollywood Blue, produced by Bill Osco, attracted extra attention by encluding two shorts that seemed to mark the cinematic debuts of two young performers who later rose to stardom.

The truth will probably never be known for certain, since the film was obviously made about the the same time as the famous Marilyn Monroe calendar photo, many feel that the girl isn’t Marilyn at all, but a look-alike name Arline Hunter, who enjoyed brief popularity in girlie magazines of the early fifty as « The poor man’s Marilyn Monroe »  »

Hollywood Blue propose également un extrait de film montrant une Barbara Streisand entreprenante et inattendue…. on en parle ici et

Le Rapport Kinsey (du nom de son auteur) qui tenta de faire comprendre à l’Amérique puritaine des années cinquante, qu’une femme n’était pas seulement une mère de famille, place la société américaine face à elle-même. Elle a évolué entre 1945 et 1960, elle va se muter à la vitesse de la lumière entre 1960 et 2000.

Progressivement on va passer du 16mm au 8 et au super 8, avant d’en arriver à la caméra vidéo et au camescope numérique sans oublier le téléphone portable.  La sex-tape suit la technologie comme son ombre : ce qui était réalisable en studio le  devient en appartement.    u106143981.jpg

La presse U.S. rapporte que vers la fin des années 60, quelques couples mariés de Californie, qui avaient pris l’habitude de se livrer à des « expériences » visant à repousser les limites de la liberté sexuelle et de la sexualité de groupe (autrement dit une « partouze»), avaient vu leurs ébats photographiés par un nouvel arrivant. Ce qu’ils n’avaient pas prévu c’est que les photos feraient l’objet d’un commerce. Ils firent l’objet de poursuites, pour adultère (un comble pour des couples mariés, du moins dans le laps de temps où chacun récupérait sa moitié) et perversion sexuelle en raison d’une ….« oral-génital activity » : ils durent plaider coupable et perdirent leurs emplois.

Mais rien n’y fit…le mouvement prit même de l’ampleur, malgré ce que les journaux appelaient l’acharnement de la loi .

La sex-tape ne se rattache à aucune catégorie socio-professionnelle : chanteurs, acteurs, sportifs, hommes et femmes de média, top-models, vedettes d’un jour produits par la télé-réalité ou internet, se retrouvent devant l’objectif, se dévoilant sans filtre (à leur corps défendant ?) ; et « Voici » une tranche de vie, sortie de son contexte, exposée sur la place publique.

Une liste peu farouche, qui met l’eau à la bouche !     même Wikipédia n’a pas résisté à la tentation

Par ici messieurs, dames   un portail parmi tant d’autres….

u125314421.jpgQuant aux motifs qui font qu’une vidéo se retrouve livrée au public, ils sont des plus variés : appât du gain (dans le cas de Tonya Harding), vengeance, exhibitionnisme, stratégie de communication ou recherche d‘une éphémère notoriété.

La seule question qui va demeurer quelque soit l’époque  sera la suivante : qui est devant la caméra, le sosie ou la célébrité ?

L’auteur reconnaît quelques fois les faits…   

« Actress Sharon Tate and her husband, director Roman Polanski, made a sex tape  » C’était en 1969 : le réalisateur le confessera dans une autobiographie. Le site  New-York Post en fait état.

Dans le film  « Le Serpent » d’Henri Verneuil, un agent français craque en découvrant la projection d’un film montrant sa fille en mauvaise posture…Verneuil qui avait adapté librement en 1973, l’œuvre de Pierre Nord, s’était documenté sur les techniques des services d’espionnage…On retrouve la même démarche dans Les Patriotes d’Eric Rochant en 1994.

Si l’on en croit l’info relevée sur Doctissimo en date du 16 avril 2008, les cinéastes étaient dans le vrai : l’acquisition de la sex tape de Marilyn Monroe par un collectionneur américain ne serait que l’aboutissement d’une histoire abracadabrante, où se croisent les noms d’Edgard J Hoover, patron du FBI et des frères Kennedy : le premier vouant une haine sans borne aux derniers. u126983921.jpg

Tout aussi embarrassante, l’orgie nazie de Max Mosley , le patron de la fédération Internationale de l’Automobile, remuant les souvenirs nauséabonds liés au passé fasciste de son père Oswald, tourne également à l’affaire d’espionnage. 

On retiendra que l’homme amateur de rites douteux, a, on ne sait trop comment,  sauvé sa place : y aurait -il quelque chose de pourri au Royaume de sa Gracieuse Majesté et de la monoplace ?

Le blog   Le Bain de Lucrèce  a consacré un article à la sex-tape, texte que nous reproduisons partiellement avec leur aimable autorisation.

« Comment acquérir une notoriété internationale quand on est une chanteuse belge ou croate ? Même si on est prophète en son pays et que l’on possède plusieurs cordes à son arc ( musicien, comédien, etc..) le plan de carrière international reste une tâche souvent insurmontable, compte tenu du fait que l’on est pas tout seul sur la ligne de  départ. Pourtant aujourd’hui, avec Internet, il existe un « plan-com » peu coûteux et rentable pour peu que l’on soit jolie (critère très subjectif, je le reconnais), audacieuse et expérimentée dans l’art de jouer de la flûte..

Ce moyen c’est la Sex-Tape.

J’ai choisi de vous présenter tout d’abord la chanteuse belge Alana Dante .

Alana a commencé sa carrière professionnelle en 1997 avec une version « dance » de la chanson de Céline Dion « Think Twice », en 1998 ce fut « Take Me for a u165103151.jpgRide » et « The Life of the Party » en 1999. Mais son audience était nationale, d’autant qu’elle échoua aux portes de la finale des sélections pour le Concours de l’Eurovision.

C’est alors que sortit sur la toile la sex-tape que vous pouvez visionner aussi chez Robont . Et là c’est l’orgasme hypertexte…

Certains sites font payer les internautes pour obtenir le précieux sésame, d’autres l’offrent : je donne quelques pistes pour apprécier la plastique d’Alana sans toucher aux bourses.

 A noter que le site Robont a répertorié la plupart des « sex-tape » circulant sur le net.  

Il mentionne également la chanteuse croate Severina Vuckovic, chanteuse, actrice, animatrice TV, candidate croate au Concours Eurovision de la Chanson en 2006, qui se singularisa par la diffusion d’une sex-tape où vous pourrez constater qu’il n’y a pas que le champagne qui coule à flots. »

Je n’irai pas jusqu’à établir une comparaison entre la sex – tape et le journal intime mais les deux citations qui suivent pourraient alimenter quelques débats :

« En fait, un journal intime, c’est fait pour être lu : on le cache mal en espérant que quelqu’un le trouvera « 

« Ma fille pense que je suis curieuse. Enfin, du moins, c’est ce qu’elle dit dans son journal intime ! »

Il y surement une hormone du voyeurisme qui nous pousse à visionner la sex-tape comme on feuillette le journal intime d’un proche…(Où va-t-il chercher tout ça ?)

Nous sommes donc devenus, par la grâce d’internet, notamment, les heureuxu161046991.jpg  propriétaires d’une magnifique paire de jumelles, qui plus est, à vision nocturne, nous offrant de nous délecter du spectacle offert à leur insu par nos chers voisins…

C’est cela la sex – tape …Et il y a fort à parier que la plus scandaleuse est à venir…