• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

Archives

Archive pour janvier 2009

Vallourec….A l’ombre des derricks

Vous souvenez-vous de cet album de Lucky Luke, intitulé « A l’ombre des derricks » ? Un scénario construit à partir de la découverte d’un gisement de pétrole, au lieu-dit Old Creek, près de Titusville, en Pennsylvanie, le 27 août 1859, par le « colonel » Edwin Drake. Cet évènement provoqua la ruée vers l’or noir.04522csu1.jpg

http://www.drakewell.org/

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=18590827

http://www.bangbangluckyluke.com/tele_cinema/tele_cinema_detail.php?no_episode=114

Aujourd’hui, le célèbre cow-boy aurait fort à faire, pour faire régner l’ordre, dans l’univers très « raffiné » du brent…Voici quelques pistes pour mieux comprendre le groupe, spécialiste des tubes sans soudure.  

L’histoire de Vallourec se joue des deux côtés du Rhin. Elle mérite qu’on s’y attarde car cette société para-pétrolière cotée en « bourses » (Londres, Francfort, New-York) fait régulièrement parler d’elle : tantôt Vallourec rime avec OPA, tantôt avec Bolloré…Rimes riches bien sur.

En ces temps de crise où les annonces d’O.P.A. sont assimilées à des sauvetages in extremis(Alitalia, Fortis), on a prêté l’intention, à plusieurs reprises par le passé, notamment à des milliardaires russes souvent proches du pouvoir, de s’intéresser de prés à Vallourec, ce qui avait pour effet immédiat de faire monter les cours.

A tel point qu’on se demandait si le seul moyen de faire grimper le cours était cette Arlésienne Publique d’Achat, qu’on ne voyait jamais venir.

Et pourtant les articles de presse annonçant l’opération étaient d’une précision helvétique…(NDLR : une banque suisse, sensée être impliquée dasn le montage, avait été citée par les médias )

Exemple :

« Sur Tradingsat.com – Vallourec serait l’objet d’une offensive russe.

« A1574r242621.jpg en croire un article du Sunday Times, le milliardaire Alisher Usmanov aurait décidé vendredi d’acquérir auprès de Vincent Bolloré une participation d’une valeur de 570 Millions d’euros au capital de Vallourec.Les choses ne s’arrêteraient pas là et Usmanov, qui siège au conseil d’administration du géant Gazprom, aurait chargé BNP  Paribas de le conseiller en vue d’une OPA sur Vallourec. Une offre pourrait être lancée au cours des deux prochaines semaines, par l’intermédiaire de Metalloinvest, le conglomérat dans lequel Alisher Usmanov détient une participation majoritaire. »

Lundi 12 Novembre 2007

http://www.lavf.com/news-bourse/Vallourec_Cible_d_une_OPA-VK-0000015284.html

A Paris on la connaît sous le nom de VK, et le moins qu’on puisse dire c’est que chaque publication de résultats fait l’objet de nombreux commentaires sur les forums des sites boursiers.

Il faut préciser aussi qu’elle est étroitement liée au nom de Vincent Bolloré, l’homme d’affaires se manifestant par de fréquents « allers-retours » (vente et achat de titres), sa participation ou son retrait provoquant même de véritables séismes au niveau des cours.

Le petit monde de la finance se disant que si Bolloré se retire, la valeur ne vaut plus rien !

Aujourd’hui il détient 2,12 % du capital …(sources site Vallourec)

On estime que les plus values réalisées entre 1998 et 2004 ont participé à la construction de sa fortune actuelle. (Wikipedia)

Exemple :  Le 22.03.2007   Vallourec: Bolloré gagne 12 fois la mise

 « J’ai acheté pour 1 000 euros d’actions en Bourse. Hier, j’ai revendu mes actions en encaissant 12 000…C’est ce que nous a expliqué hier Vincent Bolloré, via un communiqué de l’AMF annonçant se descente sous les 5% du capital de Vallourec. Le golden breton précise 100415091.jpgqu’il a cédé pour 377 millions d’euros de titres avec une plus-value de 345 millions…Qui dit mieux ? Par l’odeur du gain alléché, et dans le sillage de l’homme d’affaires, nombreux ont été les investisseurs à se ruer sur le fabricant de tubes dont la capitalisation a enflé jusqu’à faire son entrée dans le CAC 40. Depuis ce coup de clairon qui a porté le titre à la une de la presse boursière, Vallourec pique du nez. En 3 mois l’action a ainsi perdu plus de 20%. Et rien ne dit que la correction soit suffisante pour acheter. Selon Eric Meniger (Natexis Bleichroeder), il faut s’en méfier.   Mais la simple évocation d’une rumeur sur le sujet fait piquer du nez le titre. Le destin de Vallourec, sauf coup de barre stratégique, est celui d’une valeur comme Total : une tirelire brinqueballée par le marché pétrolier. Ni plus ni moins. Bolloré, lui, a visiblement trouvé mieux ailleurs. »

http://bourse.blogs.challenges.fr/archive/2007/03/22/vallourec-bollor%C3%A9-gagne-12-fois-la-mise.html

On se penchera donc, d’une part, sur l’histoire de Vallourec, ses activités, l’historique de son cours de Bourse, ses projets et d’autre part sur la galaxie Bolloré.

L’or du Rhin…

« En 1886, les frères Mannesmann, issus d’une famille de forgerons et qui possèdent une fabrique réputée de limes, déposent un brevet révolutionnaire. Ils réussissent à fabriquer des tubes d’acier sans soudure par simple laminage. Leurs tubes servirent en 1890 dans le Caucase à poser le premier pipeline au monde. Un second oléoduc, terminé en 1907, fut pendant des décennies le plus long pipeline du monde.»

http://www.europipe.com/22-2-Historique.html

Stratégie et Diplomatie…  c’est L’Atlas !

« 1556669wm1.jpgDans  la région de Fédala, les frères Mannesmann avaient fait, dés 1902, l’acquisition d’une grande  superficie de terres qu’ils avaient mises en exploitation suivant le système d’associations agricoles. Les frères Mannesmann, originaires de Remscheid, étaient au nombre de six, l’aîné s’appelait Reinhard. Ils s’attachèrent par eux-mêmes et par un réseau d’informateurs  à obtenir des renseignements sur les gîtes possibles et ils prenaient des options par différents intermédiaires sur les terrains. C’est ainsi qu’ils fondèrent une compagnie spéciale pour l’exploitation du Maroc, la Marokko Mannesman Cie….»

PORT DE MOHAMMEDIA : Histoire

http://www.mtpnet.gov.ma/Vpm/Maroc%20Maritime/ports/PortsAtlantiques/Mohammedia/historique.htm

«Pendant les années 1909 et 1910 une nuée de chercheurs de fer allemands s’abattirent sur la future Libye, symptôme assez effrayant au moment même où les frères Mannesmann, d’accord avec la diplomatie impériale, donnaient tant de tablature aux ambitions marocaines de la France .»

http://www.cosmovisions.com/ChronoLibye.htm

Naissance d’un tube….

« Les sociétés qui constituent les racines du groupe Vallourec ont été créées, pour la plupart, au cours des dix dernières années du 19ème siècle en France et en Allemagne suite à la découverte des frères Mannesmann en 1884. L’une d’elle, située à Montbard, en Bourgogne, a été introduite à la bourse de Paris dès 1899.

Le groupe, né du rassemblement de ces différentes sociétés prend le nom de Vallourec en 1957: il est coté à la bourse de Paris.

Au fil des années, suite à diverses acquisitions, Vallourec devient, en France, le seul fabricant 731039841.jpgde tubes sans soudure et de gros tubes soudés et le plus important producteur de petits tubes soudés et de tubes étirés à froid. Le Groupe se développe dans des débouchés variés, en particulier les joints premium pour l’industrie pétrolière, les produits pour l’automobile, ainsi que les travaux publics.

En octobre 1997, le Groupe se hisse à la position de leader mondial dans le domaine des tubes d’acier sans soudure en regroupant ses usines de tubes sans soudure avec celles de Mannesmannröhren-Werke au sein de VALLOUREC & MANNESMANN TUBES, détenue à 55 % au démarrage, puis à 100 % courant 2005. »

http://www.vallourec.com/fr/decouvrir/historique.asp

 Sur le site de la société on trouve toutes les informations relatives aux filiales, aux activités (Pétrole & gaz, Energie électrique, Mécanique, Pétrochimie, Automobile ), son implantation, l’organigramme….

http://www.vallourec.com/fr/decouvrir/activites.asp#

C’est la Samba Japonaise…

Quand VK s’associe avec le géant Sumitumo, en vue de l’implantation d’une usine au Brésil : 

 «Moreover, we decided to invest in a company in Brazil established by the French steel manufacturer Vallourec Group and Sumitomo Metal Industries, Ltd. Through this joint venture, we plan to carry out integrated operations from blast furnace processing to the production of seamless pipes beginning in 2010.»

 http://search.sumitomocorp.co.jp/english/index.php?q=vallourec&site[]=ir&page=2

Acquisitions chez l’Oncle Sam 

aa0004281.jpg «Boulogne-Billancourt, le 5 mai 2008 – Vallourec, leader mondial de la production de tubes en  acier sans soudure, annonce ce jour avoir obtenu toutes les autorisations réglementaires (dont celle du Department of Justice américain) nécessaires à l’acquisition auprès de Grant Prideco des sociétés Atlas Bradford® Premium Threading & Services, TCA® et Tube-Alloy™. »»

http://www.info-financiere.fr/upload/FCCNS010441_20080505.pdf

Verluca  …L’Homme du serrail

«Né le 22 janvier 1944, à Chambéry, en Savoie, il poursuit des études élitistes. Il est en effet un des illustres élèves de l’Ecole Polytechnique, Promotion 1963. Il y cotoie Guy Dollé (ancien président d’Arcelor) et Jacques Attali (conseiller de François Mitterrand). Pierre Verluca complète sa formation par un diplôme de Génie chimique à l’Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques de Nancy. Il obtiendra également un diplôme d’Etudes Comptables Supérieures. »

http://www.edubourse.com/guide/biographies.php?bio=pierre-verluca

 «Le président du groupe Vallourec a fait ses études aux lycées d’Aumale, à Constantine (Algérie), puis au lycée Saint-Louis. Dans ce lycée parisien, Pierre Verluca était interne en même temps que Jean Chabanne. « Nous n’avons jamais été dans la même classe ni en hypo ni en taupe, précise-t-il. Mais je garde le souvenir d’un garçon sérieux, bosseur et bon camarade. »Denis Linglin n’était pas non plus dans la même classe de maths spé au lycée Saint-Louis. Les deux jeunes hommes se sont ensuite mieux connus à Polytechnique qu’ils intègrent en 1963. « Pierre Verluca n’était ni meneur, ni chahuteur, se souvient le camarade de promo. Il n’était pas membre de la « khômiss » comme moi, chargée des chahuts et animations à l’X. » A la sortie de l’école, Pierre Verluca se classe 220e sur 300. « Ce qui veut dire que, comme pas mal de taupins ayant travaillé dur pour réussir le concours, il s’est laissé quelque peu vivre pendant ses deux années d’études et que sa tête était ailleurs. »

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/dossier/grands-patrons-comment-etaient-ils-au-lycee/pierre-verluca-s-est-relache-a-polytechnique.shtml

J’ai du bon tabac ls0084651.jpg

Le groupe Bolloré, créé en 1822, figure aujourd’hui parmi les 500 premiers groupes mondiaux.  

A lire absolument…  Vincent Bolloré : l’ex-roi du papier à cigarettes, nouvel empereur des médias ?

Publié le 17 novembre 2004 par Daniel Sauvage

«Grandiose destin que celui de cet héritier dont la famille  avait fondé en Bretagne le papier à cigarettes OCB : une PME dont le nom, OCB, signifie Odet-Cascadec-Bolloré. L’héritier, formé à la finance au sein de la Compagnie Financière Rotschild

C’est ainsi que, avant de s’attaquer véritablement aux médias, Vincent Bolloré a construit en peu de temps un conglomérat : transports maritimes, plantations tropicales, lignes ferroviaires en Afrique, fabrication de papiers spéciaux, de papiers à cigarettes (Zig Zag, Job, OCB) et de films plastiques, commerce de cigarettes en Afrique francophone, distribution de produits pétroliers en France, activités financières, et participations minoritaires dans des entreprises industrielles  Et il a pris des positions stratégiques dans des entreprises sans rapport évident les unes avec les autres : Vallourec, Ingenico, Mediobanca (grande banque d’affaires italiennes)…»

http://www.acrimed.org/article1823.html

Le web propose d’accéder directement ou indirectement à un grand nombre d’informations sur Vincent Bolloré et son groupe.  Le « copier/coller » ne serait pas d’une grande utilité…

 http://wwwbollore.com/

 ca2341.jpghttp://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_Bollor%C3%A9

http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Bollor%C3%A9

http://direct8.directmedia.fr/

 Par contre certaines filiales sont au coeur des « dessous de l’actualité ».

Africa…. 

Je suis amoureuse d’une terre sauvage

Un sorcier vaudou m’a peint le visage  

Avant de s’interesser à une composante du Groupe Bolloré à travers le regard du journalisme d’investigation, une mise au point s’impose.

  1. Depuis l’antiquité les marchands se glissent dans le sillage des gouvernants, parfois ils en sont même les émissaires (Exemple : Charlemagne et Isaac, son émissaire auprès du Khalife de Bagdad ) donc rien de nouveau sous le soleil ….

  2. Par ailleurs, le monde merveilleux du business étant ce qu’il est, il faut se rendre à l’évidence : l’appel d’offre, quand il existe, ira au plus rapide, au plus audacieux, au plus « persuasif ».

  3. Le troisième point et ce n’est pas le moindre : les sociétés et leurs dirigeants, sans être philanthropes,  veillent à  garantir du travail à leurs salariés, avant d’envisager des solutions « alternatives » : chômage ou délocalisation.

  4. En conclusion, les relations commerciales des compagnies Françaises, notamment avec le continent Africain, empruntent parfois des chemins de traverse : le plus difficlile est de savoir à quel endroit se situe la ligne rouge .

  5. Pour ce qui est de l’attribution des marchés internes, je ne suis pas suffisamment au fait de la Rex Publica, pour m’autoriser des commentaires….Le « volatile », c’est ainsi que le Général de Gaulle appelait le Canard Enchainé fait cela mieux que moi.

Logistique …Paris Dakar ?bld0570981.jpg

«SDV Logistique Internationale est l’un des groupes leaders dans l’organisation du transport et  de la logistique.

D’origine française, déployé aujourd’hui sur 88 pays avec 26 000 collaborateurs, SDV Logistique Internationale appartient au Groupe Bolloré qui rassemble 31 000 personnes à travers le monde.

Spécialiste reconnu dans tous les métiers du transport et de la logistique, SDV Logistique Internationale conçoit pour ses clients des solutions sur-mesure en utilisant les moyens les plus modernes»

 http://www.sdv.com/sites/sdv/corporate/profil.aspx

Bakchich et Rue 89, consacrent régulièrement des papiers au Groupe Bolloré…En voici deux extraits :

« Le FMI lui-même a trouvé à redire à l’attribution « de gré à gré » du terminal à container du port d’Abidjan. Un léger « manque de transparence ». Chinois, saoudiens et dubaiis sont à l’affut. D’autant que ces derniers ont déjà réussi à dribbler Bolloré à Dakar. Et ce malgré l’intense cour faite à Abdoulaye « Gorgui » Wade. »

«D’abord invitation sur Direct 8, la télé de Bolloré, pour laisser aller le président sénégalais à son péché mignon, la médiatisation. Puis envoi d’émissaires réputés proches de la smala présidentielle. Alain Madelin, François Léotard…  . Las, la Dubaï Port World a remporté le contrat de 534 millions de dollars. Vexant, Bolloré n’a terminé que bon dernier de l’appel d’offres. « D’abord ils ont voulu nous la faire à l’ivoirienne, sans appels d’offres, confie un conseiller de Gorgui. Ensuite, Dubaï promet la livraison du port du futur en 2011 et de nouveaux investissements dès 2008, quand Bolloré a proposé 2012 pour le réaménagement et 2022 pour la livraison du nouveau port ».

 http://www.bakchich.info/article1345.html

stk17797cte1.jpg«Il faut dire que le groupe Bolloré est lui-même très présent au Gabon, comme ailleurs en Afrique, dans le transport et la logistique portuaire. Le journal de Bolloré n’allait donc pas compromettre un tel lien en évoquant frontalement les sujets qui fâchent, abordés via les déclarations du Parlement gabonais ….»
http://www.rue89.com/2008/04/11/dans-ses-journaux-bollore-caresse-bongo-dans-le-sens-de-lego

On retiendra quand même, pour en revenir à Vallourec, que le cours a connu une progression incroyable, et Vincent Bolloré n’y est pas totalement étranger  :

Plus haut 10 ans (18/06/2007)

243.25

Plus bas 10 ans (03/03/1999)

4.96

 http://www.zonebourse.com/VALLOUREC-4723/cotations/

Un monde sans pitiè

Le principal concurrent de Vallourec s’installe fermement sur le marché américain. Début 2007, l’Argentin Tenaris rachète l’Américain Hydril pour 1,7 milliard d’euros après avoir acquis Maverick, un autre industriel américain, quelques mois plus tôt. Une offre sur laquelle Vallourec n’a pas souhaité surenchérir.

Mais le duel entre le Français et le groupe argentin installé au Luxembourg pourrait devenir plus frontal. Il y a quelques mois encore, Vallourec faisait l’objet de rumeurs de rachat par… Tenaris.

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/tendances/global-challengers-boston-consulting-group/5.shtml

http://www.tenaris.com/en/default.aspu108716081.jpg

Il est temps de quitter ce « Far-west » non sans avoir poussé la chansonnette :

I’m a poor lonesome cowboy
I’ve a long long way to home



Ma petite entreprise… les Préliminaires

Pierre Lazareff, Pierre Desgraupes, Pierre Dumayet et Igor Barrère vous présentent Cinq colonnes à la une,

Ce soir un reportage exceptionnel sur les sex-toys….

Est-ce par goût de la provocation, ou le fait de mon imagination, mais j’aurais aimé voir   la stupéfaction de la France des années soixante,

  • celle Du Général, et du très érudit Georges Pompidou ( il fut l’auteur de l’Anthologie de la poésie française, éd. Hachette, 1961), 2001914400011.jpg

  • la France de feu l’Ortf qui censura, le 13 décembre 1971, Maurice Clavel, ce dernier quittant le plateau de l’émission « A Armes Égales » après la diffusion de son film avec cette phrase : « Messieurs les censeurs bonsoir ! »,

  • en bref j’aurais voulu voir le choc des générations…Un remake de la Douce et Vieille France prise dans l’explosion de mai 68, le tout en prime – time.

http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=I00019053 

J’aurais souhaité être le témoin privilégié de ce face à face avec notre société des années 2000, et son corollaire la liberté sexuelle.

Les mots sont lachés : sexe et liberté….

Les uns vous citeront en exemple le combat mené par les associations, les avocats, les médecins, Simone Veil et Lucien Neuwirth et disserteront  sur cette liberté qui fut aussi gagnée sur les bancs de l’Assemblée.

D’autres vous parleront de misérabilisme et de criminalité, en expliquant que derrière l’expression « industrie du sexe » se cachent la prostitution, la pornographie, et toutes les dérives liées au sexe.

Le sujet ne sera donc abordé ni à la façon du « Droit de Savoir » ou de « Confessions Intimes» , ni à la manière de « Vie Privée, Vie Publique» , encore moins dans le style « Capital » ou « Zone Interdite »…

Je ne sais pas faire…

L’article de ce jour va parler d’amour, et du jeu de l’amour, (un petit coucou à Marivaux) à travers une société et sa fondatrice, qui ont donné du sexe une image romantique sans être coupée de la réalité.

px0880241.jpg Pour ceux qui l’auraient oublié : si l’on se retrouve à deux, d’un commun accord cela va de soi, sur un oreiller, ( et ailleurs…) à se conter fleurette, c’est peut être, d’abord, parce qu’on s’aime.

Certes ce n’est pas tous les jours la fête mais comme le disait Musset : le plaisir des disputes c’est de faire la paix !

L’amour se conjugue, se décline : il y a donc des imparfaits, des passés simples, des conditionnels, quelques impératifs, et surtout des futurs.

C’est le message de Nathalie Giraud, créatrice de Piment Rose…

Petite parenthèse historique : les sex toys et la lingerie au fil des siècles

La Lingerie :

Si vous avez un peu de chance vous tomberez, nez à nez avec ce superbe reportage de Playboy

« An Overview of Ladies’ Underwear » by William Iversen, models photographed by Frank Laffitte and Richard Fegley – Playboy Juillet 1972

Sinon, on peut se diriger vers d’autres portails : la lingerie fait recette sur la toile :

Deux extraits puisés chez Blue et Capstyl…

« Avec l’apparition dès nouvelles matières (nylon en 1936, Lycra en 1960…) et de technologies permettant les imprimés et fantaisies, les soutiens-gorge et la culotte deviennent des objets de séduction alliant confort et esthétisme. Le Strech, le satin, la soie, la résille, la mousseline… s’emparent du marché des sous-vêtements. De nouvelles formes également, les strings et tangas dans les années 90 qui se fondent sous les vêtements. La tendance est au couvert invisible »

http://www.blue.fr/femme/histoire-lingerie.html0493601.jpg

« Trois siècles plus tard, nouveau bouleversement: montrer la naissance des seins est chose permise, sinon souhaitée. Dans le duché de Bourgogne, les femmes arborent une ceinture sous la poitrine pour remonter le corsage. Même si certains prédicateurs et le clergé s’en offusquent, les seins sont dressés, mis en évidence. Immortalisée par Jean Fouquet, Agnès Sorel (favorite de Charles VII) lance même la mode du sein dévoilé. Un seul, suggestif. »

http://capstyl.chez.com/histling.htm

Les Sex Toys :

L’intégralité du texte qui suit se retrouve sur Press and Play

« On retrouve même des illustrations de godemichés dans le Kâma-Sûtra, preuve qu’il

n’existait pas autant de tabous en Orient et que la notion de plaisir avec un accessoire était pleinement assumée.

En Occident, ce n’est qu’à partir du XVIIème siècle que l’ on assiste à l’apparition des

marchands de godemichés confectionnant des modèles sur-mesure.

En 1869, Georges Taylor invente le premier vibrateur à vapeur. Très vilain, encombrant, il laissera vite sa place à un vibrateur mécanisé à manivelle, alors largement utilisé pour soigner l’hystérie féminine, grâce au massage clitoridien. Pour l’anecdote : on pouvait soigner 6 patientes en une heure ! En 1900, figurez vous qu’une collection de vibromasseurs électriques et à essence a été présentée, lors de l’ Exposition Universelle à Paris ! Et oui !

 Après 1900, on assiste en un siècle seulement, à une véritable révolution : le 0878261.jpgvibromasseur devient plus petit et portatif (1905), et est intégré dans des catalogues de vente par correspondance (1918). Le vibromasseur arrive peu à peu dans la publicité et les féministes revendiquent son utilisation dans les années 70… »

http://www.pressandplay.fr/presse/sextoys.pdf

Le blog Chocolat Cannelle présente quant à lui le livre et le DVD de Christian Marmonier Godes’story – L’histoire du sex toy

http://chocolatcannelle.canalblog.com/archives/2008/11/01/11188323.html

Nous reviendrons par la suite sur l’ouvrage co-écrit par Nathalie Giraud.

Fermons la parenthèse

 Je vous convie, tout d‘abord, à lire deux interviews accordés par l’ordonnatrice de nos plaisirs, pour mieux appréhender la genèse de Piment Rose : de Sex in the City à aujourd’hui.

Nous poursuivrons, ensuite, cette vue en rose, par le blog et le site de celle que la blogosphére appelle « La bonne fée ».

Nous terminerons, enfin, sur la toile, à la Poursuite du Diamant …Romancing the Pink Pepper.

Il y a quelques années, j’avais écouté avec assiduité l’intervention de notre Working Girl sur RMC. Brigitte Lahaie l’avait invitée dans son talk show.

http://www.rmc.fr/blogs/brigittelahaie.php

Après l’émission j’ai bondi sur le téléphone pour appeler le standard de Piment Rose. Le dialogue qui suit est absolument véridique :

Question : Quel sex-toy me conseillez-vous d’offrir à une femme qui n’en a jamais essayé.ispc0280411.jpg

Réponse : le premier sex-toy qu’un homme offre à sa femme, c’est une rose..

Depuis leur dossier de presse n’a cessé de s’épaissir : Le Midi-Libre, Elle, Radio France Bleu Azur, Sud Radio, RMC, M6 Zone Interdite….

Par l’étrange lucarne

«  L’idée de créer Piment Rose est vraiment née d’une rencontre entre amies autours de pop corn et de chocolat en regardant la série américaine Sex in the City ! en direct des USA en 2002. »

« le concept Piment Rose répond aussi à une véritable philosophie dont le partage d’information est clé. Je pense que son originalité vient de ce qu’il renvoie non seulement une belle image du couple mais qu’il favorise le dialogue.  »

Interview Nathalie Giraud par Frédéric Vignale Le 7 mars 2006

http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article1957

Préjugés et tabous

Nathalie explique dans un autre interview paru le 15 décembre 2008, sur Wikine:

« On ne trouvait rien en France, j’ai demandé qu’on me ramène des produits des Etats-Unis pour pimenter ma propre vie amoureuse. J’ai répondu à un désir personnel et à une attente des femmes.»

W : L’introduction des sex-toys en France, ça s’est passé comment ?

600195bl1.jpg « Je me suis beaucoup inspirée du modèle anglais. J’ai vécu 15 ans en Angleterre et ils avaient une approche beaucoup plus ouverte de la sexualité qu’en France. Les réunions sex-toys, c’était très courant. Les boutiques étaient ouvertes sur la rue, ça ne gênait plus personne, il y en avait même à l’aéroport.»

 « En France, il a fallu d’abord vaincre la gène et instaurer le dialogue. Avant 2005, les principales ventes que nous faisions, c’était de la lingerie : 80% de lingerie et 20% d’accessoires érotiques. Maintenant c’est le contraire, on vend 5% de lingerie et le reste c’est des sex-toys.»

http://www.wikine.fr/interview-de-nathalie-de-piment-rose_2445.html/2

Le Site  

Dans sa recherche de la bonne stratégie marketing, la société se devait avant tout de mettre en avant une conception de l’amour (spirituel), le concept Piment Rose, en étant la traduction (matériel) .

La réussite tient au refus du modèle classique que l’on connaît sur Internet, c’est-à-dire l’approche commerciale agressive avec une connotation érotique parfois douteuse, à la limite de la vulgarité.

Plus qu’un site marchand, l’espace se devait être convivial avec des infos, des services, une boutique où les mots clefs sont le jeu et la gourmandise. Bref il fallait qu’une femme ou un homme s’y sente bien au point d’y revenir souvent. Par ailleurs, il y a un effet de surprise, les brésiliens parlent de « jogo de cintura», qui agit de telle sorte qu’on ne sait jamais quel nouveau « lapin », quelle nouvelle rubrique, la Fée du Web va nous sortir de son chapeau.  L’objectif a été largement atteint.   http://www.pimentrose.biz/ 

Le Blog :

                                        « Tu verras mon stylo emplumé de soleil

Neiger sur le papier l’archange du réveil »

Claude Nougaro

Elle aime écrire et manie la plume avec dextérité. Ses coups d’cœur, ses coups d’balai,u200835201.jpg  ses thématiques, ses secrets d’alcôve, sont autant d’occasions de donner libre cours à son imagination, de distiller dans ses billets quelques gouttes d’un esprit féminin aiguisé, saupoudré d’une passion culturelle pluridisciplinaire…et comme le dit Cyrano : à la fin de l’envoi , elle touche.   

http://nathalie.pimentrose.net/

« Le livre s’intitule Plaisir, il est signé Hilda Hutcherson et Nathalie Giraud : son originalité ? Il est « livré » avec un sex toy ! Il ne parle pas d’orgasme à tout prix ni de culte de la performance, mais donne des conseils intelligents et avisés pour répondre à toutes les questions pertinentes et impertinentes que vous vous posez sur votre sexualité.

Le Dr Hilda Hutcherson est gynécologue et enseigne l’obstétrique et la gynécologie à l’Université de Columbia. Elle signe également la rubrique « Sexe » du magazine Glamour et est auteur de nombreux best-sellers aux Etats-Unis. »

http://www.mylittlebuzz.com/?post/Le-livre-Plaisir-vendu-avec-un-sex-toy-721

Bruits et Chuchottements

Apparemment cette variété de solanacée a séduit le web…

http://forum.doctissimo.fr/doctissimo/fantasmes/piment-rose-sujet_152918_1.htm

http://www.elle.fr/elle/site/wikio/novembre-2008/love-sexe/4-piment-rose

http://www.psychologies.com/liens-utiles.cfm/lien/677/Piment-rose.htm

http://www.impudique.net/2008/02/le-1er-et-le-2-mars-piment-rose-fait-chauffer-le-moteur/

42165456151.jpg Dans une deuxième partie nous  aborderons les projets de Nathalie, ceux de Piment Rose,  l’aspect économique sera aussi évoqué : le développement des differents types de  vente, la création, la distribution …et l’ultime question : la Toy’s Story est-elle aussi victime de la crise ?



Evariste Galois…Le génie romantique ( Part One)

Vous rependrez bien un peu de Lagarde et Michard

De ce siècle, sur lequel on a tant écrit et tant parlé, on dit qu’il est celui du Romantisme : aa0110761.jpgun  immense mouvement social, politique et culturel où s’entremêlent, passions et révolutions, épopées et tragédies historiques.

C’est le temps des grandes plumes : Zola , Lamartine, Hugo, et des pinceaux inspirés : Monet, Van Gogh ou Renoir….le temps de la Reine Victoria et de Karl Marx.

La fièvre romantique déferle sur tout l’Europe.

Les musiciens, peintres, sculpteurs, écrivains et poètes révèlent leur génie créateur : ce siècle est passion.

La révolution industrielle se propage avec son cortège d’inventions, de découvertes, d’innovations mais aussi avec les premières prises de conscience des classes sociales : ce siècle est raison.

Les scientifiques, médecins, physiciens, astronomes, botanistes, archéologues, laisseront aussi leurs empreintes dans la mémoire collective de l’humanité…Pasteur, Champoléon, Laennec; mais c’est au coeur de cet univers bien souvent impalpable, que découvrent les mathématiciens, que nous allons nous transporter.

La France se relève peu à peu de la tourmente Napoléonienne…Nous sommes en 1815. Les personnages qui vont défiler tout au long de cet article sont réels et pour la plupart célèbres. Ils ont pour nom, Chasles, Gauss, Legendre. Leurs travaux font autorité dans le monde scientifique. Le destin ou le hasard, a voulu que certains d’entre eux croisent la route à un moment donné de leur vie, du plus romantique des mathématiciens, du plus scientifique des romantiques : Évariste Gallois.

Voici quelques éléments puisés sur le web et dans des ouvrages historiques, pour mieux connaître cette vie brève, tumultueuse, faite d’engagements et d’emportements, de violence et d’amour, une vie qui résolut trop rapidement son équation par la mort.

Des Lettres sur les chiffres

zav700021.jpg Son biographe de référence : c’est sans nul doute Paul Dupuy, La vie d’Évariste Galois, Annales scientifiques de l’École normale supérieure, (1896 & Réédition Paris, Gabay 1992.) L’acte de naissance complet y figure en annexe, ainsi que de nombreux documents (notes, lettres).

Une grande partie de ces travaux  ont été repris dans Wikipedia…

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89variste_Galois

Il existe toutefois de nombreux ouvrages, parmi lesquels on peut citer

  • Un souvenir d’enfance d’Évariste Galois de Jean Gourmelin et Pierre Berloquin

  • Évariste Galois d’Alexandre Astruc Éditions Flammarion, 1994.

  • René Taton « Évariste Galois et ses contemporains », in Présence d’Évariste Galois, Publication de l’APMEP (1982)
  • Laura Toti-Rigatelli, Évariste Galois (1811-1832), Bâle, Birkhäuser, 1996.
  • Norbert Verdier (dir.), Évariste Galois, le mathématicien maudit, Collection « Les Génies de la science »  Pour la Science, 2003.
  • Jean-Paul Auffray, Évariste (1811-1832), Éditions Aléas, 2003
  • Leopold Infeld,Whom the Gods Love (1957) ; traduction française Le roman d’Évariste Galois, 364 pages, Éditions La Farandole (premier trimestre 1978).
  • Bruno Alberro, Évariste Galois, mathématicien, humaniste et révolutionnaire, éditions Elan Sud 2008.

Ce qui surprend au premier abord c’est la passion des mathématiques qui semble habiter l’esprit de Galois.

Nous verrons par la suite que ce jeune homme tourmenté et révolté éprouve, pour diverses raisons, les plus grandes difficultés à persuader ses maîtres puis ses pairs du bien fondé de ses théories, à commencer par le très royaliste Cauchy.

Ses deux échecs à l’examen d’entrée à l’École Polytechnique, partie intégrante de sa légende resteront une plaie qui ne cicatrisera pas, même s‘il intègre l‘École Préparatoire future École Normale Supérieure (Ulm).

Son engagement politique, s’inscrit dans le bouillonnement politique des années 1830 : il estu100031611.jpg  excessif mais visionnaire. Galois est arrivé trop tôt dans ce monde.

Fabrice Del Dongo, Julien Sorel…

Evariste Galois le Stendhalien ?

Parmi toutes les « bios », nous retiendrons celle qui suit  extraite de

BibMa@th, un portail très convivial consacré uniquement aux mathématiques…

« Évariste Galois est né à Bourg-la-Reine le 25 octobre 1811, d’un père maire libéral de la commune. Sa mère, Adélaïde Marie Demante, fille de magistrat..

Dès 1827-1828, la fureur des mathématiques domine. Galois lit Legendre (Éléments de géométrie), Lagrange (textes sur la résolution des équations), Il obtient le 1er prix au Concours Général de mathématiques, mais échoue à l’entrée à Polytechnique.
Il entre en octobre 1828 en spéciales à Louis le Grand.

Le professeur, Mr Richard, admire le génie mathématique de son élève et garde les copies qu’il confiera à un autre de ses élèves : Charles Hermite. C’est l’époque où il publie son premier article dans les Annales mathématiquesde Joseph Gergonne (il démontre un théorème sur les fractions continues périodiques). Il rédige aussi un premier mémoire sur la théorie des équations, envoyé à l’Académie des Sciences, il sera « perdu » par Cauchy ».

http://www.bibmath.net/bios/index.php3?action=affiche&quoi=galois

La vie de Galois est tout naturellement présentée sur de nombreux sites universitaires, parmi lesquels on trouve celui de la Bibliothèque de l’Université Libre de Bruxelles.

http://bib7.ulb.ac.be/uhtbin/cgisirsi/sfF6EawatA/S.HUMAINES/146190091/9#

On y lit ce texte qui vaut le détour et que les matheux se feront un plaisir de traduire :

«  la vie de Galois fut dominée par la politique et les mathématiques. Ardent républicain, il était dans une position inconfortable; en effet le seul mathématicien français capable de comprendre ses travaux était Cauchy, royaliste tout aussi ardent.

bxp399871.jpg En 1829 il publia son premier article sur les fractions continues suivi d’une démonstration prouvant l’impossibilité de résoudre l’équation générale du cinquième degré par radicaux. Cela conduisit à la théorie de Galois, une branche des mathématiques traitant de la résolution des équations algébriques.

Célèbre pour sa contribution à la théorie des groupes, il découvrit une méthode déterminant quand une équation pouvait être résolue par radicaux.. Cette théorie apportai ainsi une réponse à des problèmes fort anciens tels que la trisection de l’angle et la duplication du cube.

Il introduisit le mot « groupe » en considérant le groupe de permutations des racines d’une équation : c’est la théorie de groupes qui rendit possible la synthèse de la géométrie et de l’algèbre.

En 1830 il résolut f(x) = 0 (mod p ), avec f(x) polynôme irréductible, en introduisant le symbole j, pour une des solutions de l’équation; cela conduisit aux corps de Galois GF (p).

L’oeuvre de Galois apporta une contribution importante à la transition entre l’algèbre classique et moderne. Après avoir passé quelques temps en prison pour délits politiques, il fut tué en duel à l’age de 21 ans peu après sa remise en liberté. »

Pour les bilingues, l’Université écossaise de Saint Andrew

« The 19thCentury saw rapid progress.

Fouriers work

on heat was of fundamental importance. In geometry Plückerproduced fundamental work on analytic geometry and Steinerin synthetic geometry. Non-euclidean geometry developed by Lobachevsky and Bolyailed to characterisation of geometry by Riemann. Gauss, thought by some to be the greatest mathematician of all time, studied quadratic reciprocity and integer congruences. His work in differential geometry was to revolutio nise the topic. He also contributed in a major way to astronomy and magnetism.

The 19thCentury saw the work of

 Galois on equations and his insight into the path that mathematics would follow in studying fundamental operations. Galois introduction of the group concept was to herald in a new direction for mathematical research which has continued through the 20th u115994661.jpgCentury.

Cauchy, building on the work of Lagrange on functions, began rigorous analysis and began the study of the theory of functions of a complex variable. This work would continue through Weierstrass and Riemann.

Algebraic geometry was carried forward by Cayley whose work on

matrices and linear algebra complemented that by Hamilton and Grassmann.

 The end of the 19thCentury saw  Cantor invent set theory almost single handedly

 while his analysis of the concept of number added to the major work of Dedekind

and Weierstrasson irrational numbers »

http://www-groups.dcs.st-and.ac.uk/~history/Biographies/Galois.html

Polytechnique…..

  »En 1828 se trouvait dans la classe de rhétorique du Lycée Louis le Grand, un élève nommé Évariste Gallois. C’était un garçon irritable et frondeur qui paraissait avoir en mathématiques d’étranges idées. A la fin de l ‘année scolaire, s’étant préparé seul, Galois se présenta à l’École Polytechnique. Il ne fut pas reçu.

Sautant la classe de Mathématiques élémentaires, Galois entra en spéciales. Il y trouva un jeune professeur extrêmement remarquable, Richard, qui portait un égal intérêt à la recherche scientifique et aux élèves qu’il était chargé de former.

Richard découvrit immédiatement ce qui en Évariste Galois paraissait étrange : il avait du génie. Séduit par cette découverte, il favorisa la publication des premiers travaux de Galois et l’encouragea à présenter un mémoire à l’Académie des sciences.

Cauchy fut chargé par l’Académie de fournir un rapport sur ce manuscrit. Il le perdit, selon son habitude…( certains prétendent que Cauchy avait égaré volontairement le document)

Mais lors du concours de 1829, une immense stupéfaction s’empara des professeurs et des candidats à l’École Polytechnique. Galois était encore refusé.

Les deux examinateurs d’entrée qui portent la responsabilité d’avoir refusé Galois sont Lefébure de Fourcy et Binet.

Si l’on en croit la version fournie par les Nouvelles Annales de Mathématiques, la responsabilité de ce lamentable échec devrait être partagée entre l’un des examinateurs et Galois lui-même. Ce dernier, en effet, ayant présenté l’une de ses plus brillantes démonstrations , non seulement l‘examinateur la repoussa mais encore il en rit bruyamment. Galois, furieux, lui jeta à la tête le chiffon à effacer…

aa0488421.jpgSi Évariste Galois avait été reçu à Polytechnique, il n’aurait pas été tué à vingt ans, puis que le cours de sa vie n eut été changé. Que n’aurait alors accompli ce génie, qui dans les quelques années de son adolescence, amoureux (il s’était épris de Stéphanie Poterin du Motel après son transfert en clinique)  et plus occupé de politique qu’il n’était raisonnable, ouvrit des portes nouvelles sur l’éblouissant domaine de l’analyse transcendante. Il eut probablement été, non seulement le premier mathématicien du monde, mais encore, un mathématicien d’une espèce inconnue. » 

Extrait de l’Histoire de l’École Polytechnique (de JP Callot) avec tous nos remerciements à l’AX (Association des Anciens Elèves de l’Ecole Polytechnique) 

Le Testament de Galois

« A 16 ans, trop brillant sans doute, et peut-être un peu brouillon…, il fut incompris par Poisson qui rejeta les travaux qu’il voulait présenter à l’Académie des sciences (1831). Auparavant son mémoire fut perdu par Cauchy en 1827, et ignoré par Fourier (qui mourut en 1830). Il rédigea, peu de temps avant sa mort, son testament mathématique qu’il confia, avec divers autres manuscrits, à un ami en le priant de le transmettre à Jacobi ou Gauss. »

http://serge.mehl.free.fr/chrono/Galois.html

Dans la nuit du 29 Mai 1832, Evariste Galois sait sa mort proche. Il écrit une lettre-testament adressée à Auguste Chevalier, dans laquelle il charge son ami de faire en sorte que les meilleurs arithméticiens de l’époque : Gauss et Jacobi reconnaissent publiquement la valeur de ses idées.

Mon cher Ami,

J’ai fait en analyse plusieurs choses nouvelles. Les unes concernent la théorie des équations algébriques; les autres, les fonctions intégrales. Dans la théorie des équations, j’ai recherché dans quels cas les équations étaient résolubles par des radicaux ; ce qui ma donné occasion d’approfondir cette théorie, et de décrire toutes les transformations possibles sur une équation, lors même qu’elle n’est pas résoluble par radicaux.

On pourra faire avec tout cela trois Mémoires. (…)

Tu feras imprimer cette lettre dans la Revue encyclopédique. Je me suis souvent hasardé dans ma vie à avancer des propositions dont je n’étais pas sûr. Mais tout ce que j’ai écrit là est depuis bientôt un an dans ma tête, et il est trop de mon aa0516161.jpgintérêt de ne pas me tromper pour qu’on me soupçonne d’avoir énoncé des théorèmes dont je n’aurais pas la démonstration complète. Tu prieras publiquement Jacobi et Gauss de donner leur avis, non sur la vérité, mais sur l’importance des théorèmes. Après cela, il y aura, j’espère, des gens qui trouveront leur profit à déchiffrer tout ce gâchis. Je t’embrasse avec effusion.

Le 29 mai 1832,

E. Galois.

http://langevin.univ-tln.fr/notes/Galois/

Les sites consacrés à l’Histoire des Maths

Les maths passionnent sur le net, deux exemples parmi tant d’autres.

http://matoumatheux.ac-rennes.fr/divers/histoire/accueil.htm

http://www.math93.com/galois.htm

Les sites qu’il faut avoir vu

Le premier sort de l’ordinaire par la qualité du travail accompli.

http://www.galois-group.net/dupuy/trans1/texts/Hopital.txt

Le second pourra donner même aux non initiés, le degré d’avancement de Galois par rapport à ses contemporains.

http://serge.mehl.free.fr/chrono/Galois.html

Un deuxième article sera consacré au contexte politique des années 1810 -1832 et aux mathématiciens contemporains.

Galois était un scientifique engagé….